Téléchargez notre application Ligue 2

Auxerre – Jean-Marc Furlan : « Depuis la 10e journée, il y a eu un relâchement »

Championnat

Le jour d’après. Il y a un peu plus d’une semaine, l’AJ Auxerre était étrillée à Toulouse (0-6). Ce lundi soir, les hommes de Jean-Marc Furlan doivent offrir une revanche à leurs supporters contre Bastia pour le match de clôture de la 13e journée de Ligue 2. En conférence de presse, l’entraîneur icaunais est revenu sur la digestion de ce résultat par son groupe ainsi que sur les limites quantitatives de son effectif. « Hier (samedi) on était 14. Plus Dugimont, suspendu, et Ndinga mais les deux ne peuvent pas participer. Donc on a convoqué deux garçons de N2. »

A lire aussi >> Ligue 2 (13e journée) – Le groupe d’Auxerre pour la réception de Bastia avec deux retours

Pour le coach Furlan, ce peu d’options n’est pas étranger aux récentes contre-performances auxerroises : « Il y a plein de joueurs en entretien individuel qui m’ont dit que depuis 15 jours, depuis la 10e journée ; on l’avait constaté ; comme il y a très très peu de concurrence et les résultats étaient bons : on a des joueurs qui sont sérieux, très appliqués mais il y a eu un relâchement très important à l’entraînement. Et cette semaine, ça n’a pas été le cas, comme par hasard, avec cette claque. On a vu un regain d’investissement. […] Je ne peux pas tout révéler mais il m’est arrivé de faire jouer des joueurs à 30%, 40% car il y a très peu de concurrence. »

Au sujet de la gestion psychologique de la défaite à Toulouse, Jean-Marc Furlan attendra le match de ce lundi pour en juger : « Même si tu envoies des messages, tu t’assoies sur le banc et tu vois la qualité de ton groupe sur le plan psychologique. Comme disait Winston Churchill : le succès c’est d’aller d’échec en échec avec enthousiasme. »

Enfin, l’entraîneur de l’AJA s’est exprimé sur l’adversaire du soir, le SC Bastia : « Bastia, c’est une équipe qui a un très bon niveau technique. On l’a vécu aussi contre le Nîmes Olympique. Il est possible que ce soit équilibré au niveau de la possession. »

Crédit photo : ©Stéphanie Grossetete/Panoramic/Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications