Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Toulouse s’est fait peur et revient de loin face à un vaillant Paris FC

Championnat

La 13e journée de Ligue 2 commençait par une opposition entre le Paris FC et Toulouse, en tête du classement. La partie a tenu toute ses promesses, et alors que le PFC avait fait le plus dur en menant de deux buts à la mi-temps, Toulouse a montré toutes ses qualités pour revenir et égaliser sur le fil (2-2).

Le classement

Fort de sa victoire magistrale 6-0 contre l’AJ Auxerre, le leader toulousain comptait bien poursuivre sur sa lancée en se déplaçant sur la pelouse du Stade Charléty pour affronter un Paris FC en manque crucial de confiance. C’est donc sans surprise que l’on voit le TéFéCé dominer les débats dès le début avec une grande partie de la possession. Les Parisiens tentent de contrer en profitant d’un bloc défensif haut et de la vitesse de sa ligne d’attaque, avec la présence surprise de Florent Hanin dans le couloir gauche. Guilavogui profite de beaucoup d’espaces à droite, sans pour autant parvenir à trouver la faille, c’est bien Toulouse qui met la pression au club de la capitale avec de nombreux centres dans le jeu et sur coup-de-pied arrêté. Avec Van den Boomen en chef d’orchestre, il s’en faut de peu pour que Nicolaisen n’ouvre la marque avant la vingtième minute. Ces quelques opportunités manquées par les Violets vont profiter aux locaux : solides dans leur surface, ils se projettent très vite à la moindre occasion, et Moustapha Name trouve Guilavogui venant de la droite, qui bat Dupé d’un tir croisé dans le petit filet opposé (1-0, 35e). C’est le premier tir cadré de la rencontre, directement transformé en but par le Paris FC !

Les visiteurs ne se laissent pas impressionner et repartent de l’avant : Van den Boomen est servi en retrait par Ngoumou à droite, dans une position idéale, mais sa frappe file au dessus, peut-être à cause d’une pelouse dont la qualité laisse à désirer… Qu’importe, Paris ne se fait pas prier et vient peu après s’infiltrer dans les derniers mètres des Violets : Hanin centre mais voit sa tentative contrée par Desler : M. Paradis n’hésite pas une seconde et indique le point de penalty pour une main ! Caddy s’élance avec beaucoup de sérénité et envoie Dupé du mauvais côté (2-0, 45e+1). L’arbitre siffle la mi-temps sur ce score très surprenant, en faveur du PFC.

Une remontada avortée, Toulouse se contente d’un point

Toulouse revient avec de bonnes intentions, et très rapidement se procure de nouvelles occasions, assiégeant littéralement la surface de Paris. Ousmane Kanté repousse l’échéance tant bien que mal, mais ne peut empêcher la réduction de l’écart par Diakité sur un énième corner, bien dévié au premier poteau par Healey et confirmé par Nicolaisen qui avait suivi le mouvement. Le ballon avait bien franchi la ligne sur la tentative de Diakité, le but lui sera attribué (2-1, 52e). La partie est très agitée et plaisante, les échanges toulousains dans les petits espaces prouvent encore une fois leur aisance technique, mais le leader laisse aussi trop de place aux contre attaques. Sans conséquence pour le moment, tant la pression est étouffante. Van den Boomen est très sollicité par le nombre de coups-de-pied arrêtés à frapper, comme ce coup-franc magistral, repoussé des deux poings par Demarconnay, auteur d’un grand match. Ratao, entré en jeu, manque d’égaliser d’une reprise de volée surpuissante, qui fuit le cadre de peu. Il y a le feu dans la défense parisienne, mais le mur rose tient bon, jusqu’à ce coup de génie de Rhys Healey, contrôlant et frappant en pivot un nouveau ballon apporté par Ngoumou, qui finit admirablement dans le petit filet (2-2, 85e). La volée de Name à distance et le rush d’Alfarela en toute fin de match ne changeront rien au score : deux buts partout, la partie se solde par un match nul, mais quel spectacle encore dans cette belle Ligue 2 !

La feuille du match : 

Buts : Morgan Guilavogui (35e), Warren Caddy (45e+1) pour Paris, Bafodé Diakité (52e), Rhys Healey (85e) pour Toulouse

Avertissement : Camara (72e), Laura (78e) pour Paris/Diakité (84e) pour Toulouse.

Paris FC : Demarconnay – Hadjam (Alfarela, 89e), Bernauer, Chergui, Kanté, Hanin – Camara, Siby, Name – Guilavogui (Lopez, 78e), Caddy (Laura, 70e)

Le banc : Filipovic, Campanini, Demoncy, Diakité.

Toulouse : Dupé – Desler, Diakité, Nicolaisen, Diarra – Spierings, Genreau (Onaiwu, 68e), Van den Boomen – Deajegere (Ratao, 59e), Ngoumou (Begraoui, 90e+2), Healey.

Le banc : Pettersson, Costa, Sanna, Mvoué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications