Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Sochaux, la parole à la défense

Championnat

Mauricio, Weissbeck, Do Couto, Kalulu, Virginius… l’attaque de Sochaux fait saliver et sa deuxième place au classement le confirme. Mais de l’autre côté du terrain, les défenseurs ne sont pas en reste. Avec seulement six buts encaissés depuis le début de la saison, le FCSM dispose de la meilleure arrière-garde du championnat. A l’image, notamment, d’un Ismaël Aaneba déjà taille patron dans cette Ligue 2.

A lire aussi >> Nancy – Pourquoi la tribune Piantoni devrait être ouverte contre Sochaux mais pas Rodez

Douze matchs disputés : sept clean-sheet. Sur les cinq rencontres où la défense de Sochaux a plié, elle n’a encaissé que six pions. Une moyenne de 0,5 but concédé par match qui permet au FCSM de bien figurer et de faire la différence à tout moment avec ses flèches offensives. Si l’imperméabilité d’un bloc résulte avant tout d’un travail collectif, le gardien et les défenseurs doubistes sont tout de même à mettre en avant. De la saison dernière, Maxence Prévot, Florentin Pogba et Abdallah Ndour sont les trois rescapés dans le XI Type d’Omar Daf. A droite, Valentin Henry et Marvin Seneya ont parfaitement su s’intégrer dans ce groupe. Tout comme Ismaël Aaneba, un véritable roc en charnière centrale.

Aaneba-Pogba, une charnière béton

L’ancien de Strasbourg, où il n’a jamais vraiment eu sa chance en Ligue 1 sous les ordres de Thierry Laurey, n’a pas mis longtemps à convaincre coach Daf. Depuis le début de saison, il fait partie des joueurs à ne pas avoir encore manqué la moindre minute en championnat. Aussi solide dans les duels (75% remportés au sol, 58% dans les airs) que propre dans ses interventions, puisqu’il n’a écopé que d’un seul carton jaune en 12 apparitions. Autour du duo Pogba-Aaneba, l’édifice sochalien est béton. Avec 29 tirs cadrés subis depuis le coup d’envoi de l’édition 2021-2022, le FCSM est l’équipe qui en concède le moins devant Paris et Ajaccio (34). Maxence Prévot dispose, lui, du 3e meilleur ratio d’arrêts du championnats avec 79,3% de tirs cadrés stoppés.

Quand la défense résiste, la solution finit par arriver avec le talent de devant

La défense a toujours fait partie de la priorité d’Omar Daf, comme véritable socle. Au point d’avoir parfois exaspéré certains supporters ces dernières saisons, quand le jeu n’était parfois pas très spectaculaire. Mais cette discipline créée au fil des semaines sert aujourd’hui un groupe qui connaît exactement son rôle à la perte du ballon. Le recrutement ciblé cet été avec l’arrivée de gabarits plus vifs et techniques sur le front de l’attaque a permis à l’ensemble de devenir plus dangereux, moins prévisible, tout en alliant l’efficacité défensive ancrée dans les esprits. Et ça paye : contre Niort (1-0) et à Rodez (1-0), Sochaux vient d’obtenir deux succès davantage basés sur sa solidité. Avec le talent de devant, la solution finit bien souvent par arriver. Avec Kalulu face aux Chamois, ou Mauricio sur la pelouse du RAF. Le genre de matchs nuls qui se transforment en victoires. Des courts succès indispensables dans une saison. Contre QRM samedi, Sochaux sera mis à l’épreuve de la transition, marque de fabrique de l’équipe de Bruno Irlès. Avec en ligne de mire l’objectif de conserver sa cage inviolée pour la quatrième fois d’affilée !

Crédits photo : Anthony BIBARD / FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications