Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Pascal Garibian, DTN de l’arbitrage : « Les arbitres n’ont pas besoin de micros aujourd’hui pour se faire respecter »

Championnat

La sonorisation des arbitres dans le football français professionnel est une idée qui prend de plus en plus d’ampleur au sein du Conseil d’Administration de la LFP. L’idée serait de permettre d’avoir plus de transparence dans les dialogues entre les joueurs et les officiels, mais aussi d’avoir de la pédagogie pour les téléspectateurs qui se retrouvent parfois dans l’incompréhension face à certaines décisions prises lors des matchs de Ligue 1 et Ligue 2. Patron de l’arbitrage français au sein de la DTN, Pascal Garibian était l’invité de l’émission Rothen s’enflamme sur RMC. Et s’il ne ferme pas la porte aux micros, n’est pas non plus totalement favorable.

A lire aussi >> Ligue 2 – LFP : vite la Goal Line, mais pas de VAR svp !

« Des micros pour prouver que des arbitres s’expriment correctement etc, non. Des micros pour soi-disant renforcer l’autorité de l’arbitre, c’est une gageure. Les arbitres n’ont pas besoin de micros aujourd’hui pour se faire respecter. L’audio, la communication, la diffusion du son n’est pas un outil pour renforcer l’autorité de l’arbitre. Nous travaillons sur l’aspect dialogue et management, c’est essentiel. Ne tombons pas dans la justification, au football malheureusement il y a trop de contestations. Les joueurs respectent les arbitres dans leur grande majorité. Je m’inscris en faux contre l’idée que les arbitres sont insultés en permanence (…). Qu’on fasse l’utilisation du micro pour plus de pédagogie, plus de transparence, pour que les gens comprennent mieux certaines décisions, pourquoi pas ! Quand les instances internationales lanceront l’expérimentation, l’arbitrage français sera le premier à lever la main. Pourquoi les arbitres n’ont-ils pas le droit de s’exprimer après les matchs ? Nous ne faisons que suivre les recommandations et la FIFA et de l’UEFA qui ne préconisent pas de réagir à chaud après-match. Le temps médiatique ne correspond pas au temps technique des arbitres. Nous serons toujours présents d’ouvrir la communication des arbitres lors de graves polémiques, mais les arbitres ne sont pas là pour se justifier en permanence. Cela ne ferait qu’amplifier certaines polémiques. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications