Téléchargez notre application Ligue 2

Dijon – Yassine Benzia : « Je pensais vraiment que mon aventure au DFCO était finie »

Championnat

Après deux saisons gâchées par les blessures, Yassine Benzia retrouve enfin un rôle de premier plan au Dijon FCO. Le milieu de terrain offensif formé à Lyon, écarté par David Linarès au mois d’août, a été relancé par Patrice Garande. Son retour a coïncidé avec les premières victoires du club bourguignon, notamment grâce à son doublé contre Bastia (2-1). Au micro de France Bleu Bourgogne pour l’émission 100% DFCO, il est revenu sur sa période passée en marge du groupe, puis son retour en grâce.

A lire aussi >> Dijon – Patrice Garande : « Le contenu se rapproche de ce que je voudrais voir »

« Je me sens bien, surtout avec l’arrivée du nouveau coach. Ça a été la bascule. Il a vraiment tout changé. Comme je l’ai dit plusieurs fois, je marche beaucoup à l’affect et ce coach-là me donne beaucoup de confiance. Chaque fois qu’il me met sur le terrain, j’espère faire un bon match pour l’équipe, mais aussi pour lui redonner la confiance qu’il me donne. »

Sur sa mise à l’écart : « Quand le club a décidé de me mettre dans le soi-disant “loft”, je pensais vraiment que mon aventure au DFCO était finie. Je pense que ça a été un tout, ils ont échangé entre eux et en tout cas personne n’a mis son veto. C’est le président (Olivier Delcourt) qui me l’avait annoncé et le coach (David Linarès) n’avait pas décidé le contraire.  J’étais un peu dégoûté parce que je n’ai pas pu apporter ce que je voulais et surtout de finir comme ça. Si on ne compte plus sur moi, on peut faire les choses plus « cool », pour que tout le monde s’en sorte bien. Donc je l’avais mal pris mais je me suis réfugié dans le travail. J’ai continué de bosser, même avec les jeunes. J’ai toujours essayé de donner des conseils, de montrer le bon exemple parce que je suis aussi passé par-là et je sais que quand on est jeune, ce n’est pas toujours évident. Donc j’ai fait ma part du boulot. Je bossais, je rentrais chez moi et j’attendais ce qui allait se passer. Après la fin du mercato, Patrice Garande est venu me parler clairement. Il m’a dit qu’il s’en foutait de ce qu’il s’était passé avant et qu’il comptait clairement sur moi pour pour la suite. Donc, après cet échange-là, c’est sûr que ça a été plus clair pour moi dans ma tête. »

Crédit photo : Philippe Lecoeur/Imago/Panoramic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications