Téléchargez notre application Ligue 2

Transfert-relais : Le Paris FC demande à la FIFA d’identifier les auteurs de l’accusation

Mercato

Le Paris FC contre-attaque ! Frappé d’interdiction de recrutement au printemps dernier et d’une amende de 30 000 francs suisse pas la FIFA, le pensionnaire de Ligue 2 a été blanchi. Le recours dans cette affaire, autour du transfert de Kevin Bemanga, formé devant la Commission de la FIFA a donné raison au PFC et à l’Angers SCO, l’autre club concernée par la décision du 30 avril.

A lire aussi >> Ligue 2 – Le Paris FC gagne son recours devant la FIFA

Si toutes les charges sont tombées contre le club, qui s’est également vu rembourser ses frais de procédure, le Paris FC ne compte pas en rester là. Dans une communiqué, le PFC dénonce une «accusation malveillante» et entend bien que toute la lumière soit faite sur ce sujet.

Le communiqué complet :

Sanctionnés d’une interdiction de recrutement et d’une amende de 30 000 CHF en raison d’un « transfert-relais » suspecté, le Paris FC et Angers SCO avaient fait appel de cette décision infondée. Après de longs mois d’attente, la FIFA a rendu sa décision en indiquant que les éléments de preuve présentés par les deux clubs suffisaient à infirmer la présomption de transfert-relais.

Le Paris FC se félicite de la décision de la FIFA qui a pu constater l’absence de volonté des clubs de contourner les règlements.

Malgré l’issue positive de cette affaire, le Paris FC rappelle que cette décision infondée et disproportionnée a eu un impact manifeste pour l’image du club. Il souhaite vivement que l’instruction conduite par la FIFA permette d’identifier ceux qui sont à l’origine de cette accusation malveillante et qui se sont livrés à une tentative de racket, aussi vaine que scandaleuse. Il fait toute confiance à l’organisation internationale pour mettre les auteurs hors d’état de nuire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications