Téléchargez notre application Ligue 2

Grenoble – Manu Pérez : « Toulouse sera un gros challenge, mais on va y aller avec les dents longues »

Championnat

Après la victoire sur le fil contre Nîmes, l’un des cadors de Ligue 2, Grenoble peut avoir le sourire, en ce début de semaine. Le but fou à la 93e minute de David Henen a en effet permis de battre le NO 2-1, et c’est Manu Pérez, l’un des cadres du GF38, qui revient pour son club sur la rencontre. Un match qui fait du bien aux  Isérois !

A lire aussi >>Grenoble – Maurizio Jacobacci : « On a réussi à l’emporter avec les tripes »

« C’est une victoire qui fait beaucoup de bien. Je trouve qu’on a été très méthodiques dans notre manière de jouer. Je nous ai senti confiant, et même si le but de David Henen est un peu rocambolesque, je ne crois pas en la chance. On a montré les valeurs du club : tout donner, aller au bout de nous-mêmes. J’espère qu’on va voir ce GF38 pour le reste de la saison. C’est à nous de nous servir de ce genre de match pour avancer et nous améliorer. On a provoqué la chance ce soir, on est beaucoup allé de l’avant. On a envie de laisser le minimum de points au Stade des Alpes, comme l’année dernière. Après le but nîmois, on s’est vite remis la tête à l’endroit, on a gardé le ballon, et on a essayé de construire progressivement notre but égalisateur.

Il y a des joueurs expérimentés qui ont de la maturité, qui sont importants pour l’équipe et le club, on a pas peur de prendre nos responsabilités, on veut emmener tout le monde avec nous pour que tout le monde tire dans le même sens. Le foot n’est pas une science exacte, mais on cherche à ne rien laisser au hasard. Je suis content que la réussite ait été avec nous ce soir. Après notre but, Nîmes nous a empêché de ressortir les ballons, on a eu un peu plus de mal à finir le match, mais eux aussi, et les joueurs qui sont rentrés pour nous nous ont fait beaucoup de bien. Toulouse sera un autre gros challenge, mais on va y aller avec les dents longues. »

Crédits photo : Frédéric Chambert / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications