Téléchargez notre application Ligue 2

Nîmes – La réaction de Pascal Plancque sur la grosse erreur de Per Bratveit

Championnat

Première défaite de la saison pour Nîmes concédée ce samedi lors de la 7e journée de Ligue 2 sur la pelouse de Grenoble (2-1). Un revers difficile à encaisser avec un deuxième but pris à la dernière minute sur une énorme bourde du gardien Per Bratveit, qui était excellent jusque-là cette saison. Après la rencontre, l’entraîneur Pascal Plancque a livré sa réaction en conférence de presse, dans des images rapportées par Métro-Sports.

A lire aussi >> Ligue 2 (7e journée) – Auxerre charbonne, Dijon se réveille, le bon coup de Pau, VA n’y arrive pas

« C’est ce qui fait parfois le charme du football, et parfois la douleur. Ce soir, c’est nous qui connaissons la douleur de ce scénario cruel. Sur le match, on méritait un point, on avait parfois l’impression qu’on pouvait l’emporter même si on a eu quelques moments difficiles. On a eu les occasions pour gagner, au moins pour ne pas le perdre… Il faut qu’on soit moins naïfs, à savoir se contenter d’un point, ne pas partir à l’abordage et se livrer même si le but qu’on encaisse est malheureux. C’est difficile à avaler. On a mieux fini que l’adversaire, on avait plus de ressources physiques. On avait des super opportunités en transition mais cela ne s’est pas passé comme ça. On n’a pas été suffisamment tueurs et efficaces, et on le paye (…). Je pense qu’il y a un ou deux joueurs de Grenoble qui n’auraient pas dû finir le match car ils ont accumulé les fautes sur nos phases de transition. Ils sont restés impunis, ou juste avec un jaune. J’ai parfois du mal à comprendre, mais il faut faire avec. La bourde de Bratveit ? Cela ne retire en rien la confiance qu’on a en lui. Il est forcément touché, il n’est pas bien. C’est à nous d’être à-côté de lui, cela ne remet pas en cause ses qualités. Des grands gardiens l’ont déjà pris aussi, il avait déjà la tête à la relance avec ce ballon qui semblait facile… Je ne lui en tiens pas rigueur mais il faut apprendre de ses erreurs pour ne pas que cela se reproduise non plus (…). Tous les matchs sont plein d’enseignements, mais cela fait mal de perdre comme ça. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications