Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Nathan N’Goumou, l’Airbus de Toulouse

Championnat

Ce gosse va vite. Très vite. A tel point que quand on voit son second but contre Dijon, on peut se demander si le pitchoun ne décollera pas de la pelouse pour aller dans les étoiles, un jour. En tout cas, c’est Toulouse que l’ailier droit a fait s’envoler au score ce week-end, par la grâce d’un rush fou, de plus de 30 mètres, plein axe ! Tout en vitesse, intouchable, décidément trop fast and furious pour ses adversaires. Pour peu, Nathan N’Goumou rejoindra un jour dans les étoiles un autre Toulousain (un peu) connu, Thomas Pesquet. S’il continue de multiplier les trajectoires décisives comme celle-ci.

A lire aussi >>Mercato – Steven Moreira, ex de Toulouse, signe en MLS

Peut-être alors que le nom du jeune homme résonnera aux mêmes hauteurs de celui de l’astronaute dans le monde entier. Pourtant, le joueur de 21 ans avait démarré sur le banc face au DFCO, comme contre Bastia une semaine auparavant. Les deux fois, ses montées au jeu ont réveillé le TFC, dynamisé le côté droit, avec un Mikkel Desler épatant en compagnon de jeu. Bref, vous l’aurez compris, Nathan N’Goumou a mis Toulouse sur orbite, et cela valait bien de s’intéresser à la nouvelle étoile de la ville qui voit sa vie en rose avec lui. Celle d’un Toulousain pur souche, amoureux de son club et de la cité occitane, comme il le raconte à La Dépêche du Midi : « Je suis né à Toulouse, je vis à Toulouse, je fais tout à Toulouse, toute ma famille vit à Toulouse. Donc tout ça, ce doublé, c’est une immense fierté, du bonheur. Et je le vois aussi comme une récompense. »

Nathan N’Goumou mimant un Airbus toulousain, après avoir cassé des reins (Photo FEP / Panoramic / Imago).

NNG, nouvelle star

Une récompense, mais que l’attaquant s’est donné à lui-même. Sa performance a aussi été celle de chiffres, assez ébouriffants et décoiffants dans le genre. La fusée a été d’une efficacité rare, comme l’ont indiqué le site Les Violets et celui officiel de la Ligue 2. Il est le second buteur le plus rapide en sortie de banc cette saison, pour commencer. Derrière Alan Virginius, autre bijou du championnat (Sochaux), l’ailier droit n’a mis que 5 minutes et 51 secondes pour score. Au calme, d’un bel appel sur une passe millimétrée de son capitaine Dejaegere, pour conclure d’un tir à ras de terre croisé du droit. D’ailleurs, son 4e but en sortie de banc en 2021, plus que tout autre joueur de L2 !

Un profil d’avion de chasse, qui se retrouve dans ses capacités physiques, et dans le fait qu’il fasse partie des 5 meilleurs joueurs en contre-attaque de L2 ! Avec deux tirs et un but dans cette phase de jeu, il se place juste derrière le trio de tête Nazon-Benrahou-Shamal. De plus et pour terminer, N’Goumou frappe de plus en plus au but avec le TFC, touché et trouvé par ses coéquipiers. Ce juste derrière un certain Rhys Healey, dans plusieurs stats (ballons dans la surface, tirs, tirs cadrés) ! Reste maintenant à l’ailier de prolonger son contrat, qui court (vite) jusqu’en 2022…

Le Usain Bolt pitchoun, ze new Adli/Koné/UnAutre is là !

Mais que dit de tout ça le principal concerné, maintenant que les louanges pleuvent de plus en plus sur lui ? Le jeune homme au sourire et à la joie de vivre désarmante a forcément rigolé, en évoquant son match. « Oui, on me dit souvent que je cours très vite. Depuis tout petit. On m’a souvent surnommé Usain Bolt ! disait-il sur les antennes de beIN après le match. A la mi-temps le préparateur physique me dit de jouer sur mes points forts, donc quand je rentre j’ai ça dans la tête. Et les deux buts que je mets, effectivement je fais parler mes points forts. C’est mon premier doublé en pro, en plus je pense que ce sont des beaux buts, je suis très heureux. Et démarrer les matchs sur le banc, ce n’est pas un problème. » Lucide et humble en plus de ça, n’en jetez plus.

A lire aussi >>Ligue 2 (5e journée) – Au bout d’un gros match, Toulouse s’impose à Dijon et est leader provisoire !

Le pitchoun, cousin d’Achille Emana, un grand nom de l’histoire toulousaine, incarne la relève de la formation du TFC. Avec aussi Mamady Bangré, ou Anthony Rouault en défense, la manière de faire du club de la ville rose n’aurait pas pu trouver meilleur ambassadeur. Désormais, l’ailier doit se montrer à la hauteur des Manu Koné ou Amine Adli, brillants l’an passé. Dans une saison où ils ont porté Toulouse jusqu’à la 3e place du championnat, puis à une marche de la Ligue 1. Mais le décollage, les marches, la vitesse, l’espace, les étoiles et tout ça, l’Airbus Nathan N’Goumou connaît bien. Alors attention à la fusée toulousaine…

Photo @ FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications