Téléchargez notre application Ligue 2

Toulouse – L’UNFP monte au créneau pour défendre Amine Adli

Mercato

L’UNFP monte au créneau ! Agacé par l’annonce du président de Toulouse, Damien Comolli, de la mise à l’écart des feuilles de match au moins jusqu’à la fin du mercato d’Amine Adli, le principal syndicat des footballeurs professionnels a publié un communiqué ce jeudi pour défendre le milieu offensif de Ligue 2.

A lire aussi >> Mercato – Wolfsburg et Troyes, les deux offres qui auraient été repoussées par Amine Adli

« Toujours le même refrain. Au Toulouse Football Club, voilà que l’on n’hésite pas à dénigrer publiquement Amine Adli, « coupable » de vouloir poursuivre son contrat de travail avec le club de Haute-Garonne, alors que ce dernier veut l’obliger à être transféré. Amine Adli, privé du droit d’exercer pleinement son métier de footballeur professionnel, est « suspendu » par  jusqu’au 31 août… dans un premier temps ! Amine Adli doit pouvoir exercer pleinement son métier ! », écrit notamment l’UNFP.

L’UNFP est prête à se rapprocher du club et du joueur

« On l’a bien compris. Dans le cas d’Amine Adli, le problème n’est pas sportif, mais financier, à moins d’apprendre que le dernier Trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 2 n’entre plus dans les plans sportifs du TFC… Pour l’UNFP, Amine Adli est donc totalement dans son droit et s’il doit quitter demain le TFC, ce sera parce qu’il l’aura décidé et qu’il aura choisi son nouveau club. L’UNFP demande donc que l’attaquant soit dès maintenant remis à la disposition de son entraîneur, qui jugera, sur des critères sportifs et uniquement ceux-là, de le faire disputer ou pas les prochaines rencontres de Ligue 2, sans avoir à attendre le 1er septembre 2021. L’UNFP est prête à se rapprocher du club et du joueur afin de trouver, dans les meilleurs délais, une solution qui permette de préserver les intérêts sportifs du club et qui n’entrave pas la belle carrière naissante d’un joueur couronné par ses pairs, il y a trois mois à peine », conclut le syndicat.

Crédit photo : FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications