Téléchargez notre application Ligue 2

[INFO ML2] – Les clubs signataires du courrier envers Nancy connus, voici la réponse de la LFP à ce collectif !

Championnat

Alertée par un collectif de clubs de Ligue 2 par rapport aux pratiques de Nancy pendant ce mercato estival, la LFP a répondu ce mercredi aux clubs concernés. MaLigue2 est en mesure de confirmer que les clubs suivants ont signé le courrier initial : Ajaccio, Amiens, Grenoble, Paris, Dunkerque, Guingamp, Toulouse, Auxerre, Le Havre et Rodez. D’autres comme Sochaux ont rejoint le mouvement dans un second temps.

Dans sa réponse, la LFP rappelle que Nancy respecte l’encadrement de sa masse salariale et que la DNCG n’a constaté aucune infraction à son règlement dans la mesure où l’ASNL n’effectue pas de recrutement à titre onéreux. Cependant, la Ligue est à l’écoute des doléances des clubs de Ligue 2 et a réalisé la réponse suivante aux signataires.

A lire aussi >> Sochaux – « Ignominie, indigne de jouer en Ligue 2… », Samuel Laurent découpe Nancy !

A ce jour, la DNCG n’a relevé aucune mutation payante réalisée par l’ASNL, ce qui a permis conformément aux règlements de la LFP d’homologuer les contrats conclus et de qualifier les joueurs concernés. Par ailleurs, Nancy est encore en dessous de la limite de la masse salariale fixée par la DNCG. Vous évoquez à juste titre le sujet de la multipropriété. Le code du sport et les règlements de la LFP prévoient en effet un certain nombre de dispositifs sur ce sujet, mais ces texte ne peuvent régir la multipropriété à l’échelle internationale. Ils ne sont pas opposables à un club étranger, pas plus que la DNCG n’est compétente pour prendre des mesures qui concerneraient, même indirectement, un club étranger.

Néanmoins, nous sommes bien conscients des enjeux majeurs que vous soulevez, pour l’équité des compétitions de la LFP, mais aussi pour le respect des décisions prises par les Commissions. C’est d’ailleurs pour ces raisons que la LFP est associée aux réflexions menées par World Leagues Forum sur l’encadrement des prêts internationaux, sur un modèle similaire à celui que nous avons déjà institué en France. Les discussions avancent avec la FIFA et la FifPro mais rien n’est encore finalisé. Aussi, sans attendre l’aboutissement de ces travaux, nous pouvons parfaitement inscrire à l’ordre du jour de la réunion du CA du 8 septembre prochain la question que vous soulevez.

Si le Conseil le souhait, la LFP pourra engager les réflexions nécessaires pour une évolution rapide de notre réglementation, de sorte que les décisions prises par nos Commissions et tout particulièrement de la DNCG, tiennent compte de l’environnement et des stratégies individuelles que les clubs pourraient adopter. Enfin, la DNCG, dans le cadre du suivi des comptes des clubs et des auditions prévues à l’automne, aura bien sûr toute latitude pour apprécier la situation et prendre les décisions qui lui semblent les plus adaptées.

A lire aussi >> Nancy –  Le président Gauthier Ganaye prend la parole après le courrier de 13 clubs de Ligue 2

Vos commentaires :

  1. Qu’ils s’occupent tous de leurs oignons ! Sans vouloir être méchant : est-ce que Nancy est une réelle menace pour eux sportivement parlant ???
    Bravo aux clubs qui n’ont pas signé ce torchon

    1. NON la honte est sur ceux qui triche car incapable d’avoir une bonne équipe . Honte quand on a réfusé la montée a Luzenac qui avait fait tout dans les règles . Honte aux clubs qui font acheter des joueurs par d’autre club alors qu’il sont interdit de recrutement . Prend toi aux dirigeants de ton club qui ont ratés , mais laisse les supporters des clubs qui respecte les règles tranquille ! (surtout quand on prend 4-0 a la maison, malgrés la triche )

  2. Bla-bla-bla-bla-bla-bla …. La LFP ne peut rien faire, elle ne fera rien hormis quelques réunions qui ne déboucheront sur rien. Au lieu de stigmatiser Nancy qui ne fait que profiter d’un vide juridique pas près d’être comblé, les “plaignants” feraient mieux de s’occuper de leur recrutement. De nouveaux joueurs arrivent à Nancy (interdit de recrutement à titre onéreux) alors qu’on ne voit toujours rien venir chez d’autres (non soumis à cette restriction) plus rapides pour donner des leçons de morale que de faire preuve d’efficacité dans leur recrutement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications