Téléchargez notre application Ligue 2

L’anecdote de Joris Moutachy, qui pensait à une blague d’un coéquipier lors de l’appel du président de Niort

Championnat

La Ligue 2 aime de plus en plus piocher et repérer des joueurs qui évoluent dans les divisions inférieures. Notamment ceux parfois recalés des centres de formation mais qui n’ont rien lâché pour rebondir en N2. C’est le cas de Joris Moutachy. Après une année à Romorantin, le latéral droit a été recruté par les Chamois Niortais et sort d’une belle première saison de L2 dans les Deux-Sèvres. Dans une interview accordée à Onze Mondial, le joueur revient d’ailleurs sur l’appel de l’ancien président Karim Fradin… où il a cru à une blague de l’un de ses coéquipiers !

A lire aussi >> Niort – Sébastien Desabre revient sur la victoire contre Nantes

« C’était pendant le confinement, j’étais dans mon lit. Je me souviens, j’étais complémentent décalé ! Je me couchais tard. Et ce jour-là, j’allais me coucher à 11h30 du matin (rires). Et à 11h45, mon téléphone sonne, je vois un numéro inconnu. Normalement, je ne réponds jamais quand je ne connais pas, surtout que je commençais à m’endormir. Du coup, je décroche, je dis « Oui, allo ». Et j’entends : « Bonjour, c’est Karim Fradin, le président des Chamois Niortais ». Je réponds « quoi ? ». Et là, il répète et je lui dis : « Excusez-moi, j’ai mal entendu ». En fait, je n’y croyais pas. Je me disais : « Je suis en train de rêver, un club de Ligue 2 m’appelle ». Il m’a fait comprendre qu’il était intéressé par moi et qu’il me suivait depuis un moment. Tant que je n’avais pas reçu la proposition sur mon mail, je n’y croyais pas. Je pensais que c’était un mec de mon équipe qui me faisait une blague. J’ai directement signé, je m’en foutais de l’argent. Je voulais juste jouer au foot et montrer de quoi j’étais capable. »

Crédit photo : FEP Panoramic / Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications