Téléchargez notre application Ligue 2

Caen – Alexandre Mendy : « Mbappé, Giroud, Benzema… tout le monde est critiqué »

Championnat

Alexandre Mendy n’est pas de ces joueurs qui ont une trajectoire linéaire. L’attaquant de 27 ans, formé à Nice, passé par Bordeaux, Guingamp ou Brest, a posé ses valises en Normandie, à Caen. Pour France Bleu Normandie, il revient sur son parcours, les critiques des gens, et la saison de Ligue 2 avec le Stade Malherbe.

A lire aussi >>Caen – Benjamin Jeannot : « Cette fois, on a une méthode de travail »

« On a pris du repos après cette saison compliquée pour tout le monde, autant pour les joueurs que pour les supporters et les personnes qui travaillent au club. Je me suis personnellement ressourcé en famille. Cela a été la saison la plus compliquée que j’ai connu. J’avais déjà joué le maintien avec Guingamp mais j’étais arrivé en cours d’année. 

Je pense avoir fait de bons matchs sur les premières rencontres mais je ne marquais pas de butsEt en décembre, j’ai fait l’erreur de me concentrer plus à marquer des buts qu’à jouer mon football. C’est peut-être ça qui m’a pénalisé. J’ai marqué des buts en deuxième partie de saison mais j’ai été moins influent dans le jeu. Je vais dire que c’est à l’image de ma carrière : souvent en manque de réussite, peut-être de maladresse. Il faut oublier ça et passer à autre chose.

Les critiques, les réseaux… 

Je ne regarde pas les réseaux sociaux, je ne suis pas dessus. Après j’ai été attaqué personnellement mais je comprends. C’était compliqué pour tout le monde avec la peur de descendre en National. Tout le monde l’avait, moi le premier. Je suis arrivé dans ce projet. On attendait à ce que je marque énormément de buts. Les critiques font partie du boulot, surtout quand on est attaquant. Mbappé, Giroud, Benzema… tout le monde est critiqué. Même Ronaldo. Cela fait partie du boulot. On ne peut pas arrêter ça. Il y a des gens qui nous aiment et d’autres qui ne nous aiment pas et je ne prête pas attention à ça.

Plusieurs fois j’aurais pu aller en sélection mais j’ai refusé parce qu’on était dans une situation compliquée. J’ai refusé deux sélections et cela peut mettre en péril ma convocation pour la CAN programmée en janvier. Mais j’ai fait le choix de rester à Caen pour aider mon équipe à se maintenir. Et on s’est maintenu. Lors du match contre Pau (1-1) où j’ai marqué, je devais être en sélection et suivre dans la foulée une quarantaine. J’ai fais le choix de rester et je suis bien content de l’avoir fait. »

Photo : FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications