Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 (barrage aller) – Toulouse s’incline à la maison contre Nantes et se retrouve en mauvaise posture

Championnat

La mission du Toulouse FC pour retrouver la Ligue 1 s’est grandement compliquée ce jeudi soir. Au Stadium, les joueurs de Patrice Garande ont perdu contre Nantes (1-2) le barrage aller et ces deux buts marqués à l’extérieur par les Canaris pourraient valoir cher. Trahis par un début de match défaillant défensivement, les Violets vont devoir sortir une performance XXL lors du match retour ce dimanche (18h) pour inverser la tendance.

La chaleur et la folie de la rue en contraste avec le froid glacial du huis clos du Stadium. L’enthousiasme et l’allant des jeunes toulousains au coup d’envoi en contraste avec le réalisme glaçant des Nantais. A peine dix minutes disputées, et les Violets étaient cueillis à froid malgré une bonne entame. Blas et Simon transperçaient la défense avec un magnifique une-deux, avant la finition parfaite de l’ancien de Guingamp au premier poteau (0-1, 9e). Complètement déboussolés par ce début de match manqué, les hommes de Patrice Garande buvaient la tasse sous les vagues jaunes. Dupé devait ensuite s’interposer sur une tentative cadrée de Simon (13e), avant de voir Louza manquer le cadre en excellente position de faire le break (15e).

https://twitter.com/beinsports_FR/status/1397991525628493831

Nantes fait parler sa puissance, Blas se régale

Heureusement pour Toulouse, la réaction d’orgueil n’allait pas tarder. Après un débordement de Moreira, Adli se battait bien dans la surface. Bayo remisait intelligemment sur Machado dont la frappe de l’extérieur ne laissait aucune chance à Lafont (1-1, 18e). Une joie de courte durée. Trahis par une défense endormie, les Violets cédaient de nouveau dans la foulée. Dewaest laisse filer Coulibaly, dont la frappe repoussée par Dupé terminait dans les pieds de Kolo Muani (1-2, 22e) laissé seul par Gabrielsen. Des erreurs de concentration qui ne pardonnent pas à ce niveau. Le plus frappant dans cette première période était surtout l’impact physique imposé par les Canaris. Une différence notable avec ce qu’a connu le TFC tout au long de la saison de L2. Muselés, les artistes comme Adli ou Koné peinaient à donner leur pleine mesure tandis que Pallois se régalait à couper tous les centres et les offensives adverse. Offensivement, Blas donnait le tournis à l’arrière-garde locale, mais son dernier rush avant le repos était mal exploité par Coulibaly (44e).

https://twitter.com/beinsports_FR/status/1397993588747915266

Toulouse sans solution

Au retour des vestiaires, Bayo, assez peu en vue, héritait d’un bon ballon de Koné. Mais son contrôle ne lui permettait pas d’enchaîner avant le retour de Castelletto (51e). Bien en place, Nantes se montrait dangereux aussi sur coup de pied arrêté. Dewaest mis sous pression par Coulibaly n’était pas loin de marquer contre son camp de la tête (60e), mais le ballon filait au-dessus. L’heure de jeu permettait à Garande de faire du coaching. Des remplaçants si précieux au long de la saison mais qui n’auront cette fois apporté qu’un impact tout relatif pour tenter de revenir à hauteur des Canaris. Un but de retard comme un moindre mal finalement après un contre mal négocié par Kolo Muani du pointu (76e), alors que Koné était tout tout proche d’égaliser d’une frappe malicieuse (78e). Un exploit individuel, c’est tout ce qui semblait pouvoir sauver un Toulouse collectivement emprunté face à la solidité adverse. Il ne viendra hélas jamais pour Adli et ses coéquipiers.

La feuille de match :

Ligue 2 – Barrage aller – Stadium

Toulouse – Nantes : 1-2 (1-2)

Buts : Machado (18e) pour Toulouse/Blas (9e), Kolo Muani (22e) pour Nantes.

Avertissements : Koné (64e), Moreira (72e) pour Toulouse/Chirivella (47e) pour Nantes.

TFC : Dupé – Amian, Dewaest, Gabrielsen (c) – Moreira (Sanna, 72e), Koné, Spierings (Ngoumou, 79e), Dejaegere (Van den Boomen, 62e), Machado – Adli, Bayo (Healey, 62e)

Le banc : Pettersson, Rouault, Diakité, Diarra, Antiste.

FCN : Lafont – Appiah, Castelletto, Pallois, Traoré – Blas (Pereira de Sa, 79e), Louza, Chirivella, Simon (Girotto, 79e) – Kolo Muani, Coulibaly (Coco, 65e)

Le banc : Petric, Corchia, Fabio, Emond, Limbombe, Touré.

Crédit photo : FEP/Panoramic/Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications