Téléchargez notre application Ligue 2

La relégation, l’avenir pour rebâtir avec Bruno Luzi… Entretien ML2 avec Fulvio Luzi, président de Chambly

Championnat

Pour la première fois de son histoire, Chambly a connu la relégation ce samedi soir après une défaite à Paris (3-0) lors de la 38e et dernière journée de Ligue 2. Le club picard a connu trop de vents contraires cette saison, mais a lutté jusqu’au bout, respectant son slogan de “Ne rien lâcher”. En deux saisons, le FCCO s’est bâtie une belle réputation avec son projet familial et sa communication toujours positive sur les réseaux sociaux. Désormais, la tâche va être de bien rebondir en National 1 pour revenir dans le monde professionnel. Avec Bruno Luzi sur le banc, comme nous le confie le président Fulvio Luzi ce dimanche matin. Le président qui a eu la gentillesse de nous accordé du temps malgré cette descente.

MaLigue2 : Président, on imagine la grosse déception…

Fulvio Luzi (il coupe) : Pas tant que ça. On s’attendait à vivre une énorme déception, mais pas tant que ça finalement… Cela faisait tellement longtemps qu’on s’y attendait. On est déjà dans le travail pour la saison prochaine ! On n’a pas vécu une déception comme on pensait la subir.

Chambly a vécu beaucoup d’éléments contraires cette saison avec les blessures, le Covid-19, les travaux du nouveau stade suspendus…

Cela a été une accumulation de problèmes pendant toute la saison. Cela a commencé dès le deuxième jour de la préparation avec la blessure de notre capitaine (Thibault Jaques). Puis ça a continué après l’arrivée de notre recrue phare (Nikola Petkovic) qui se fait les croisés au bout de dix jours. On a subi beaucoup de blessures, mais comme beaucoup de clubs après cette coupure liée au Covid. Nous, on a surtout été touchés au niveau de nos joueurs cadres. C’est de la malchance car il y a eu plein de pépins différents, comme Joris Correa qui subit une grosse entorse au dernier match de préparation… Tout l’année on a eu des absences avec Jaques, Heinry, Correa, Guezoui, Dequaire… Gonzalez est revenu tard de son opération aussi. On avait recruté beaucoup de jeunes qui nous ont fait du bien en fin de saison. Mais le temps qu’ils s’adaptent en début de saison… c’était galère. On avait réussi à se rétablir en janvier et en février, le Covid-19 nous est tombé dessus !

Cet épisode, notamment le match joué à Clermont dans des conditions très difficiles avec 17 absents, vous laisse des regrets ?

Oui. Cela a été violent. Cet épisode Covid nous laisse des regrets surtout au niveau du goal average aussi. On jouait une mi-temps et on explosait physiquement après. Les séquelles du variant anglais étaient un peu plus fortes. Je pense qu’on a été le club de Ligue 2 le plus touché à ce niveau-là. On a pris à Châteauroux quatre buts en fin de match le mardi (4-0), et le samedi pareil contre Sochaux (1-4) alors qu’on peut gagner 3-0 à la mi-temps. On n’avait plus d’essence. Tout cela, ce sont des points qui s’envolent. Mais on ne va pas vivre avec des regrets, on va rebâtir !

On sait qu’une relégation a un impact financier en ces temps de crise, Chambly est prêt à repartir en N1 ?

Financièrement, Chambly est même prêt à repartir en Ligue 2. On ne sait jamais. On est sain financièrement.

Avec Bruno Luzi sur le banc ? On sait que la saison dernière il avait hésité à continuer l’aventure au FCCO…

Luzi ChamblyIl sera là. On est déjà en train de réfléchir et de travailler à la saison prochaine avec le staff. On veut rebâtir pour remonter. Et surtout, rejouer vite chez nous !

Vous avez espoir d’avoir une perspective positive concernant le nouveau stade ?

Oui, bien sûr ! Il va se finir même si cela va encore prendre du temps. Maintenant, on peut jouer dans notre ancien stade chez nous en National. Donc si on continue en Ligue 2, on rejouera à Beauvais au début de la saison, sinon on jouera à Chambly en N1.

Cette histoire de stade a été une galère de plus à surmonter cette saison…

Regardez Pau. Ils sont invaincus dans leur stade du Nouste Camp. Ils avaient du retard et ils n’ont plus jamais perdu dans leur stade… On a perdu une seule fois en quatre matchs chez eux : c’était quand ils étaient dans leur stade. Sinon, on n’avait jamais perdu là-bas au Hameau.

Il a juste manqué trois points à Chambly quand on regarde le classement final, comme le disait le coach après le match samedi, le FCCO est tombé les armes à la main et a tout donné !

On a 98% des messages sur les réseaux sociaux qui nous sont favorables ! C’est énorme pour un club qui descend. On a une adhésion forte. Notre maillot en National pour nos sponsors sera plus cher que celui en Ligue 2 avec une vraie fidélité ! On a un vrai projet collectif, tous ensemble !

Propos recueillis par Dorian Waymel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications