Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Méfiance, Chamois, la chasse est ouverte…

Championnat

Sereinement installé en milieu de tableau à la mi-saison, Niort réalise une année 2021 plus poussive. Pas aidés non plus par la perte du match sur tapis vert contre Valenciennes, les Chamois se retrouvent désormais chassés par les équipes du bas de tableau. Comme les autres, le but est désormais de sauver leur peau !

Le feu brûle, l’eau mouille, et les Chamois Niortais démarrent toujours mieux une saison de Ligue 2 qu’ils ne la terminent. Chaque année le refrain se répète et les sueurs froides arrivent après l’hiver, au retour du printemps. Depuis plusieurs années maintenant, les dirigeants font le pari de révéler de nombreux joueurs et font confiance à un effectif très jeune pour cette division. L’insouciance, la fougue et la fraîcheur permettent ainsi souvent aux Deux-Sévriens d’être la belle surprise de la première partie de saison, avant de doucement rentrer dans le rang, voire même de carrément flipper pour le maintien. La survie s’est jouée à la différence de buts l’année passée, et Pascal Plancque avait connu une série de 17 matchs sans victoire il y a deux ans…

A lire aussi >> Niort – Sébastien Desabre : « Il nous faut encore une victoire et un nul »

Le matelas d’avance a fondu

Cette édition 2020-2021 n’échappe pas à la règle. Sous les ordres du nouvel entraîneur Sébastien Desabre, Niort a parfois enchanté. Sous l’impulsion d’un énorme Olivier Kemen ou du talent de buteur de Pape Ibnou Ba, les Chamois ont créé la surprise d’entrée à Guingamp (1-0). Et il a fallu attendre la 6e journée pour voir la première défaite du CNFC à… Châteauroux (2-0), futur relégué. Un départ en trombe qui rappelle celui effectué sous l’ère Patrice Lair en 2018. Comme il y a trois ans, Niort a basculé à la mi-saison avec une avance confortable de 9 points sur la zone rouge, du haut de ses 25 unités après 19 journées disputées (avec une défaite sur tapis vert dans ce bilan, ndlr). Mais une nouvelle fois, le Chamois a trop hiberné et s’est reposé sur ce matelas d’avance. Devenu usé jusqu’à la corde. Aujourd’hui, la marge a fondu à… deux petits points devant le barragiste ! Niort n’a engrangé que 14 points en 2021. L’urgence n’est pas encore vraiment de mise, mais aller décrocher une victoire le plus vite possible sur les 4 derniers matchs (VA, Rodez, Amiens, EAG) ne sera pas du luxe pour souffler et s’éloigner de cette meute.

Un dernier coup de sabot à donner

Niort n’a pas eu énormément de réussite en 2021, en devenant par exemple l’équipe qui touche le plus les montants ou en perdant son gardien Mathieu Michel sur une grave blessure. Mais cela n’explique pas tout de cette baisse de régime.  « En Ligue 2, on ne peut pas prendre 3 buts sur coup de pied arrêté. Et le constat reste le même : quand on peut basculer dans la première partie de tableau, on ne le fait pas… », expliquait Sébastien Desabre récemment après la défaite contre Auxerre (0-4). Une naïveté inhérente à l’apprentissage du haut niveau pour la majorité des joueurs de l’effectif. «  Il faut maintenant retrouver de la fraîcheur et repartir de l’avant. Mais je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs. Il nous faut encore une victoire et un nul, et il faut rester unis pour y croire », positivait le coach après le revers face au leader Troyes (0-3) mardi soir. Le déplacement à Valenciennes ce samedi (20h) aura forcément un goût particulier, puisque le match aller qui ne s’est finalement  jamais disputé… Un lever à activer, forcément, en cette fin de saison crispante. Malgré tout, Niort reste dans les clous. L’objectif maintien fixé en début de saison est toujours d’actualité. Aux Chamois de donner un dernier coup de sabot, pour ne plus être à portée de fusils !

Crédit photo : FEP Panoramic / Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications