Téléchargez notre application Ligue 2

Entretien ML2 – Mathieu Michel : « Je montais en puissance et j’avais retrouvé le niveau qui était le mien… »

Championnat

Lundi, Mathieu Michel passera par la case opération. Victime d’une rupture des ligaments croisés d’un genou contre Toulouse, samedi dernier (30e journée de Ligue 2), le gardien de Niort s’apprête à entamer un long périple jusqu’à son retour sur les pelouses, au début de l’automne 2021. En attendant, il s’est confié à MaLigue2 ce samedi.

A lire aussi >> Niort -; Le record d’Emiliano Sala menacé par Pape Ibnou Ba

Mathieu, comment allez-vous ?

J’ai digéré la douleur. Désormais, je me prépare pour l’opération ce lundi. J’ai hâte que cela passe pour démarrer ensuite la rééducation.

Pouvez-vous revenir sur cette action face au TFC, à l’origine de votre blessure ?

Sur un corner, j’effectue un petit saut latéral. J’ai senti le genou se dérober. Il y a eu une douleur très vive, aussitôt. Je n’étais pas très confiant, pour dire vrai. Mais la douleur a progressivement passé. J’ai serré les dents pour finir la rencontre. Nous faisions une bonne prestation, j’étais super bien également. Changer de gardien aurait été un peu dur à encaisser. Mais ensuite, le docteur n’était également pas très rassurant.

« Il y a encore des points à aller chercher »

Cette nouvelle a forcément dû vous miner le moral ?

Cela a été un peu difficile et cruel, oui. J’étais venu à Niort, cette saison, dans l’optique de me relancer, de remontrer ma valeur. Je montais en puissance et j’avais retrouvé le niveau qui était le mien. Je m’épanouissais. C’est donc dur quand ça arrive dans un tel moment. Tu as l’impression d‘être coupé dans ton élan. La nuit de samedi à dimanche a été dure, physiquement et mentalement. Mais ça fait partie du métier. L’objectif n’est pas de pleurer longtemps. Il y a des choses bien plus graves dans la vie. Désormais, je veux revenir le plus vite possible sur les terrains.

Pas avant l’automne ?

Normalement, entre septembre et octobre. J’ai cet objectif dans ma tête. Je dois prendre les choses positivement et travailler.

« La suite à Niort ? Je ne pense pas encore à ça »

Quel bilan tirez-vous de votre saison avec Niort ?

Il a fallu un peu de temps pour m’adapter aux nouveaux équipiers et à l’équipe. J’étais venu, comme je vous le disais, dans l’optique de me relancer. J’ai beaucoup travaillé physiquement pour retrouver mon poids optimal. Je disposais d’un peu trop de masse musculaire. Je suis revenu au poids que j’avais à Nîmes. Au fur et à mesure, grâce au travail quotidien, cela a porté ses fruits. Cela m’a permis de reprendre confiance en moi. Après, vous le savez très bien, quand vous êtes en pleine bourre, tu commences à rapporter des points.

L’expérience, bien que courte, est donc positive….

Tout à fait. Nous avons une équipe jeune dans laquelle j’avais mon rôle d’ancien, même sans avoir 30 ans. Un rôle intéressant. L’équipe était de qualité, malgré cette jeunesse. On doit donc tirer un gros coup de chapeau à tout le monde. Nous sommes sur une bonne dynamique, mais la saison n’est pas terminée.

Le maintien est en très bonne voie…

Il y a encore des points à aller chercher, car ça avance aussi vite derrière. Il y a de grosses équipes qui arrivent. Je suis confiant. Le point positif, c’est cette victoire avec la manière contre Toulouse. Ce que l’on n’avait pas fait depuis un moment. On a retrouvé cet état d’esprit. Nous avions eu une discussion entre joueurs, avec le staff. Nous avons retrouvé une force collective, une hargne. Si on la garde jusqu’à la fin de la saison, il y a aura quelque chose de positif.

De votre côté, poursuivrez-vous l’aventure à Niort ?

Je me suis fixé l’objectif de revenir le plus vite possible et d’attaquer la deuxième partie de ma carrière tout neuf. Je m’entends très bien avec les dirigeants et le staff, mais honnêtement, et sans langue de bois, je ne pense pas encore à ça. On verra dans les jours à venir. La santé et la rééducation à venir priment sur le reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications