Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Tous les enjeux de la 34e journée

Championnat

« C’est la lutte finaleee… » pourraient chanter les supporters affiliés au parti communiste des clubs de Ligue 2. Oui, en effet, c’est bien la lutte finale qui commence pour tous les clubs. La lutte, le sprint, le combat, des finales pour le maintien, pour des rencontres qui valent souvent un peu plus que trois points. Une défaite, et la montée en Ligue 1 peut se compliquer d’un coup, pour un prétendant comme le Paris FC, chassé par Auxerre. Une victoire, et tous les espoirs de se sauver, ou de rêver, sont conservés, à Guingamp, Dunkerque ou ailleurs. Présentation des enjeux de cette 34e journée du championnat de Ligue 2, avec neuf rencontres au programme, Toulouse se déplaçant au Havre dans une semaine, pour cause de quart de finale de coupe de France.

La lutte pour la montée

Paris FC (5e, 56 pts) vs Clermont (3e, 60 pts)

Il n’y a pas vraiment besoin de faire un dessin. Rencontre au quasi-sommet pour ce match, avec deux prétendants à la montée. Clermont, premier barragiste, ne pointe qu’à deux unités de Toulouse, qui monte directement pour l’instant, juste au-dessus… Pour le Paris FC, tenu en échec à Rodez samedi, c’est un peu plus compliqué, mais les iliens ont la chance d’accueillir un CF63 lui aussi un peu moins bien en ce moment, qui reste sur un nul à domicile contre Le Havre (1-1). Bref, tout sera ouvert à Charléty ce soir. Ouvert, mais sans le droit de perdre, surtout pour le PFC.

Grenoble (4e, 58 pts) vs Sochaux (7e, 48 pts)

Dix points séparent les deux équipes. Si ça semble râpé pour Sochaux et ses espoirs de Ligue 1, une série de mauvais résultats devant pourrait relancer le FCSM, à huit points du 5e. Sait on jamais. Cela semble trop après le nul contre Pau à domicile (1-1), mais les Sochaliens peuvent en tout cas contrecarrer les plans de Grenoble, lui excellemment bien placé pour jouer les barrages… Voire plus. Les hommes de Philippe Hinschberger ne sont pas épargnés par les absences, notamment en défense, mais tout reste jouable pour une équipe qui reste sur un nul, à Dunkerque.

La lutte pour la montée ET le maintien

Niort (14e, 38 pts) vs Troyes (1er, 65 pts)

Avec quatre points d’avance sur le barragiste L2-National Guingamp, et six sur Chambly, Niort a un joker, mais surtout un dernier effort à faire pour se maintenir. Après la claque reçue à Ajaccio (3-0), une victoire contre le leader Troyes placerait les Chamois sur la route du maintien, mais voilà, l’ESTAC arrive en Nouvelle-Aquitaine dans la peau du patron, et voudra absolument confirmer sa place et son leadership. D’autant plus en enregistrant les retours de Jimmy Giraudon et Florian Tardieu, et fort d’un succès contre Caen (1-0). D’un côté comme de l’autre, les trois points vont valoir leur pesant de cacahouètes.

Pau (15e, 36 pts) vs Auxerre (6e, 54 pts)

Les deux grosses cotes, les deux épouvantails de cette fin de saison ? Si le Pau FC a lui aussi un dernier effort à faire pour le maintien, sa dynamique du moment lui donne confiance dans ses chances de rester en Ligue 2. Le promu fait de très bons matchs en ce moment, comme sa victoire contre Clermont le démontre. Ce samedi, les Pyrénéens sont même allés glaner un point à Bonal (1-1), mais ils accueillent Auxerre, le chasseur de cette fin de saison. L’AJA du recordman de montées en Ligue 1 Jean-Marc Furlan peut compter sur ses défenseur-buteurs (Lloris, quelle tête !) pour rattraper le PFC, et lui chiper la cinquième place. Au mental, les Auxerrois ont battu Nancy avec un but à la 84e minute lors de la 33e journée, dans un superbe match (3-2). Le genre de choses et d’état d’esprit qui comptent, dans un sprint final…

La lutte pour finir le mieux possible la saison

Amiens (11e, 40 pts) vs Valenciennes (8e, 43 pts)

Le derby des Hauts de France est un derby des battus pour la montée, en cette fin de saison. Mais les coachs de Valenciennes et Amiens l’ont dit, ils veulent achever le travail correctement. Assurer l’écart avec la zone de relégation et commencer à bosser pour la saison prochaine sereinement n’est pas une mauvaise idée en effet, dans des contextes particuliers. Oswald Tanchot, l’entraîneur de l’ASC s’est montré très critique envers ses joueurs en conférence de presse ce lundi, et au VAFC… On veut laisser un exercice 2020/2021 prometteur, mais sans gros plus, derrière soi. Tout comme les habituels remous internes.

Nancy (10e, 41 pts) vs Ajaccio (9e, 42 pts)

Même son de cloche à Nancy. Le bilan sera certainement celui d’un maintien assuré tranquillement dans quelques matchs, mais pour le reste, le club semble amorcer une nouvelle phase de reconstruction, qui prendra de l’ampleur cet été. Garcia va partir, 15 joueurs sont en fin de contrat, l’ASNL vit ainsi une période un peu mouvementée. Reste à assurer le sportif, à cinq journées de la fin. Du côté d’Ajaccio, on reste sur une belle victoire à domicile contre Niort (3-0), avec un doublé du capitaine Gaëtan Courtet. L’ACA ne se déplacera pas en goguette dans l’est de la France.

A lire aussi >>Nancy : 15 joueurs en fin de contrat pourraient quitter l’ASNL !

La lutte pour le maintien, deux finales et deux envies

Guingamp (18e, 34 pts) vs Chambly (19e, 31 pts)

Alors là, pour le coup, si des matchs présentent un fort enjeu lors de cette 34e journée, c’est du côté du bas du classement qu’il faut se tourner. Deux finales pour le maintien, la donne est simple pour Guingamp, Chambly, Caen et Dunkerque. Gagner. L’EAG reçoit dans les Côtes-d’Armor Chambly, tout simplement derrière lui au classement. Trois points séparent les deux équipes, Guingamp voulait la Ligue 1, il est barragiste, et le FCCO qui vise le maintien, est pour l’instant dans la charrette vers le National. Mais les formations restent sur une belle victoire chacune. L’EAG est allé gagner à VA sur la plus petite des marges, quand Chambly a battu Amiens chez lui (2-0). Etincelles en vue, donc.

Caen (16e, 36 pts) vs Dunkerque (17e, 35 pts)

L’autre finale pour le maintien, un tout petit peu au-dessus. Caen, pourtant candidat à la montée comme Guingamp en début de saison, vit un exercice compliqué. Le Stade Malherbe accueille Dunkerque, promu et plus dans les eaux où il devait évoluer, qui sort d’un bon nul contre Grenoble chez lui à Tribut (1-1). Là encore, les clubs n’ont pas de marge sur la zone de relégation, et une victoire apparaît impérative, en même temps qu’elle repousserait l’adversaire au classement. Tout reste possible, à commencer par ce soir 20 heures…

Châteauroux (20e, 21 pts) vs Rodez (13e, 39 pts)

C’est pratiquement fini pour Châteauroux, ou même si mathématiquement le maintien peut encore se chercher, Marco Simone a évoqué le National 1 cette semaine. La Berri a toutefois envie de finir la tête haute, de quitter la Ligue 2 de la meilleure manière possible, avec ses quelques vieux briscards du championnat (Grange, Raineau…). Mais attention, parce que de son côté, Rodez a lui l’envie de conclure son maintien le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications