Entretien ML2 – Patrice Garande (Toulouse) : « Je sens que les joueurs et le club revivent »

Interviews

Après seulement 10 journées de Ligue 2, Toulouse a déjà vécu beaucoup d’émotions. Un départ difficile avec deux défaites d’entrée. Une première victoire depuis 11 mois tant attendue par tout un club. Puis une série de sept rencontres sans perdre pour remonter au classement, avant un revers devant Valenciennes (4-5) dans un match incroyable. Pendant la trêve internationale, l’entraîneur Patrice Garande a eu la gentillesse de longuement revenir pour MaLigue2 sur tous ces faits marquants du premier quart du championnat. Entretien XXL.

A lire aussi >> Toulouse – Patrice Garande explique le rôle que va tenir Fabien Barthez

MaLigue2 : Patrice, près d’une semaine après ce match un peu paranormal contre VA, quel est votre regard à froid sur cette folle soirée vécue au Stadium ?

Patrice Garande : Ce que j’ai dit aux joueurs, c’est que cela ne reste qu’un match, et que cela n’enlève rien à ce qu’ils ont fait avant. Le principal travail dans les jours qui ont suivi cette défaite, ça a été de bien l’analyser. On l’a perdu parce que je n’ai pas reconnu les valeurs de mon équipe, à savoir un bloc qui joue haut, qui presse son adversaire, qui va le chercher. C’est l’histoire de ce match, on va s’en servir car cela nous montre que nous n’avons pas de marge. Si on baisse d’un ton, on ne joue plus sur nos qualités.

L’autre aspect de ce match, c’est qu’on était tellement mal partis dans ce championnat avec les deux défaites et les deux nuls jusqu’au match déclic contre Auxerre (3-1), puis cette série de 7 matchs sans défaite… La lumière était revenue sur nous, les louanges étaient de retour. C’est humain, il y a eu un petit relâchement de la part de tous, je m’inclus dedans avec le staff. Et le danger du foot, c’est cela : dès que vous vous reposez sur vos lauriers, vous pensez que ça va continuer de rouler… et bien non. On l’a appris. Même si avec l’expérience, je savais que ce match représentait un danger. Mais cela n’enlève rien en la confiance que j’ai dans mon groupe. Cela nous a montré de façon très concrète que dès qu’on est un peu en-dessous, on perd le match. Quand on regarde le scénario du match, il y a de la colère car même si on n’est pas très bons, on doit le gagner. Il faut savoir gagner quand on est moins bien, ça fait partie de la marge de progression. Il faut aussi féliciter l’équipe d’en face, ils l’ont mérité, ils ont fait leur match.

Plus globalement, que retenez-vous de ce premier quart de championnat disputé ?

Il y a deux bilans à dresser. Le premier, c’est un bilan psychologique. Quand je suis arrivé, le club, l’équipe, étaient très marqués par la descente. Tous les clubs sont traumatisés après une relégation, mais au TFC peut-être plus qu’ailleurs car il y avait eu cette série en Ligue 1 de matchs sans victoire. Il a fallu faire un gros travail sur l’aspect mental, avec le président également. Il a fallu redonner de la confiance aux joueurs, et transformer le Stadium, qui était un lieu de souffrance, en un lieu où on se sentait bien. Je voulais un groupe actif, qui ne voulait pas subir, et qui va chercher les choses. On est dedans, je trouve. On verra si la dernière défaite était juste un accident, ou pas. Mais je sens que le club, les joueurs, revivent. On sent une âme. C’est très positif et ce n’était pas si évident que cela au début. On peut aussi ajouter que le mercato a été très long, avec son lot d’incertitudes en fonction des joueurs qui veulent partir, ceux qui ne sont pas dans le projet et qui ne partent pas, etc. C’est le lot de tous les mercatos, mais il faut aussi ajouter à cela le Covid, une longue préparation… Donc d’un point de vue psychologique, je suis fier, ça paraît simple vu de l’extérieur mais ça ne l’était pas.

« Je sais qu’on a les moyens de jouer la montée »

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications