Téléchargez notre application Ligue 2

Troyes – Laurent Batlles : « On est punis, tout simplement »

Championnat

Chambly commence à devenir la bête noire de Troyes au stade de l’Aube. Après une victoire retentissante la saison dernière (4-0), le FCCO a de nouveau contrarié les plans de l’ESTAC ce samedi lors de la 10e journée de Ligue 2 avec un match nul (2-2) accroché à 10 contre 11 en seconde période. Après la rencontre, l’entraîneur Laurent Batlles a analysé avec lucidité cet accroc qui replace son équipe à 7 points du leader Paris.

A lire aussi >> LFP – Vincent Labrune : « Il faut donner envie aux diffuseurs de miser davantage sur la Ligue 2 »

https://twitter.com/estac_officiel/status/1325189025150296064?s=20

« On avait fait le plus dur en marquant ce premier but rapidement. On se crée des occasions pour tuer le match… et après c’est compliqué parce qu’on pense que tout est facile alors que dans le football tout est compliqué. J’avais prévenu tout le monde avant le match. On marque ce second but qui nous permet de croire d’avoir fait le plus dur. A 11 contre 10, il suffisait de les aspirer pour jouer dans leur dos et on n’a pas su le faire. Et ce devait arriver, arriva. Sur une action anodine, on prend ce 2e but parce qu’on n’est pas bien placé, on ne fait pas les efforts qu’il faut… On est punis, tout simplement. Quand on pense être meilleur que l’adversaire, il faut tuer le match et être beaucoup plus méchant pour marquer. Jouer pour jouer, c’est facile. On n’a pas su faire mal à cet adversaire en finissant bien nos actions. On prend un point quand même, je suis insatisfait du résultat mais on ne perd pas à domicile. Ce n’est pas immérité pour Chambly de revenir avec un point. Au niveau des courses, même si mes joueurs ont fait pas mal de choses, je pense que Chambly a fait plus que nous, et c’est ce qui me dérange. Quand on veut jouer en haut du classement, il faut faire plus que l’adversaire, ou alors maîtriser totalement le match, ce qui n’a pas été le cas chez nous… »

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications