Dunkerque – Face à la crise, le président Scouarnec demande à l’État « une exonération des charges sociales »

Championnat

Avec les nouvelles mesures du confinement annoncée par le Président Emmanuel Macron ce mercredi soir, les clubs de football professionnel vont pouvoir poursuivre leur activité, mais ne pourront plus accueillir de public au moins jusqu’au 1er décembre en raison du confinement. Ainsi, le président de Dunkerque en Ligue 2, Jean-Pierre Scouarnec, est satisfait de voir que le championnat ne sera pas mis sur pause. Mais pour soutenir une activité mise à mal par la crise sanitaire et le conflit des droits TV opposant Mediapro à la LFP, le dirigeant nordiste demande aussi un effort supplémentaire au gouvernement envers les clubs pros.

A lire aussi >> La Coupe de France et les championnats amateurs suspendus par la FFF

https://twitter.com/usldunkerque/status/1321824838189780994

« Vous l’avez compris, notre idée première sera de produire une activité séduisante. Cette activité, justement, est, depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, sacrément amputée de nos principales recettes. Nos matches qui continueront de se dérouler à huis clos et l’incertitude grandissante concernant notre détenteur de droits, Médiapro, sont clairement des freins pour la stabilité financière de notre club ! Derrière chaque club, c’est tout un écosystème qui se fragilise. En premier lieu, la rémunération de nos employés. C’est pourquoi, nous demandons, solennellement à l’Etat et son gouvernement, l’exonération de charges sociales. Nous sommes conscients que cet effort serait couteux, mais celui-ci serait salvateur pour un secteur qui a déjà été fortement touché durant le premier confinement ! Nous espérons que notre parole sera écoutée ».

© Photo USLD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications