Téléchargez notre application

Ligue 2 – Le bilan du mercato estival 2020

Mercato

En raison du contexte sanitaire, la France a vécu un mercato très particulier en 2020, qui a duré près de quatre mois. Certains clubs de Ligue 2 avaient décidé d’anticiper pour vite constituer leur effectif dès l’ouverture du marché des transferts début juin, puis de finir avec quelques retouches dans la deuxième partie en septembre/octobre. D’autres, à l’inverse, sont restés prudents et stables dans la constitution de leur groupe pour procéder par petites touches en fonction des opportunités. Le mercato s’est clos ce lundi 5 octobre à minuit, et voici un bilan global de ce qu’il faut retenir en L2.

Le tableau complet des transferts du mercato estival 2020 en Ligue 2

Ils ont le moins recruté

Dans la catégorie des clubs prudents, on retrouve en tête Châteauroux. Sans un gros budget, La Berrichonne n’a pas voulu chambouler son effectif, et a enregistré l’arrivée de trois recrues : Morante, Nouri et I.Cissé. Dans le même style, Nancy n’avait pas beaucoup de marge de manoeuvre cet été avec la vente du club avortée. Seuls quatre joueurs ont signé sans compter les retours de prêt : Merghem, Latouchent, Biron et Philippe. En revanche, le cas du Havre AC est plus surprenant. Pas vraiment en danger financièrement et avec la grosse vente de Kadewere actée, le HAC a privilégié les profils libres avec les arrivées de Mbemba, Cornette, Alioui, Gibaud et Boutaïb ce lundi.

Ils ont tout changé

Comme souvent en cas de relégation, Amiens et Toulouse ont changé de visage durant l’été. Le club picard enregistre 17 départs pour 8 arrivées (hors retour de prêts). Pour le TFC, le bilan se chiffre à 12 départs pour 7 arrivées. De son côté, le Paris FC a souhaité faire table rase de la saison dernière, et devait surtout dégraisser son effectif trop lourd avec 21 départs (!) contre 11 arrivées seulement. Caen également a bien dégraissé avec 14 départs au final. Enfin, Sochaux avait beaucoup de retours de prêts et de fins de contrat dans son effectif, ce qui a donné lieu à un fort remaniement avec 14 départs (+ le jeune Kambwala) pour 9 arrivées.

A l’équilibre

Avec les trois signatures actées ce lundi, Grenoble termine à l’équilibre pendant ce mercato avec 10 arrivées pour autant de départs. Même chose pour Rodez avec le prêt de Julien Ponceau par Lorient qui permet de porter le bilan à 8 arrivées pour 8 départs au RAF.

Ils n’ont plus bougé après la reprise

C’est le cas de Valenciennes notamment, qui avait effectué l’ensemble de ses mouvements avant la reprise de la Ligue 2. La dernière journée du mercato a été très calme pour le club nordiste. C’est aussi le cas de Châteauroux.

Le bilan club par club* (*les retours de prêt ne comptent pas dans les recrues)

AC Ajaccio : 9 arrivées / 12 départs
Amiens : 8 arrivées / 17 départs
Auxerre : 7 arrivées / 9 départs
Caen : 6 arrivées / 14 départs
Chambly : 10 arrivées / 8 départs
Châteauroux : 3 arrivées / 7 départs
Clermont : 6 arrivées / 10 départs
Dunkerque : 12 arrivées / 9 départs
Grenoble : 10 arrivées / 10 départs
Guingamp : 6 arrivées / 8 départs
Le Havre : 5 arrivées / 11 départs
Nancy : 4 arrivées / 9 départs
Niort : 7 arrivées / 10 départs
Paris FC : 11 arrivées / 21 départs
Pau : 10 arrivées / 4 départs
Rodez : 8 arrivées / 8 départs
Sochaux : 9 arrivées / 14 départs
Toulouse : 7 arrivées / 12 départs
Troyes : 6 arrivées / 8 départs
Valenciennes : 6 arrivées / 9 départs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications