Niort – Appel devant la DNCG, centre de formation, nouveau stade… l’équipe dirigeante fait le point

Chamois Niortais

L’organigramme des Chamois Niortais a beaucoup évolué récemment avec le départ du président Karim Fradin, remplacé par Guy Cotret, et l’arrivée en actionnaire majoritaire d‘Eytan Hanouna, le frère du directeur sportif Mickaël. La nouvelle équipe dirigeante a tenu une conférence de presse ce mardi afin de livrer sa vision des choses et d’expliquer son projet pour l’avenir du club de Ligue 2.

Le centre de formation comme priorité, le nouveau stade moins

Pour l’équipe première, le but est évidemment de consolider la place des Chamois en Ligue 2 dans les saisons à venir et de continuer à développer les jeunes joueurs, comme ce début de saison 2020-2021 le prouve. Mais pour continuer à se structurer, le club des Deux-Sèvres a fait d’un nouveau centre de formation sa priorité numéro 1. “Notre avenir et notre attractivité passent par la réussite de ce projet“, a précisé Guy Cotret dans La Nouvelle République. Trois terrains et des locaux-vestiaires doivent sortir de terre pour un budget de près d’un million d’euros, dans les limites du stade municipal de l’avenue de La Rochelle.

En revanche, le dossier du nouveau stade est pour le moment plutôt mis en stand-by. “Ce sujet viendra plus tard“, a confirmé Mickaël Hanouna.Commençons par doter le club de bons équipements, notamment pour tous ceux qui les utilisent au quotidien. Concentrons-nous sur ce que l’on peut faire aujourd’hui. Le stade viendra dans un second temps.”

L’appel devant la DNCG connu dans un mois

Autre dossier en cours : l’appel du club de la sanction de la DNCG prononcée avec une amende de 250 000 euros et une interdiction de participer à la Coupe de France la saison prochaine. Le président Guy Cotret reste confiant en l’issue de cet appel. “On n’accepte pas du tout cette sanction, nous avons des arguments de qualité. La sanction sportive est énorme : nous serions le seul club de France à ne pas pouvoir participer à cette compétition. Il faut aussi souligner que notre budget a été complètement accepté et n’a fait l’objet d’aucune remarque. C’est aussi essentiel pour la saison à venir. On fera le nécessaire pour plaider notre bonne foi. Nous n’avions aucune volonté de cacher quelque chose. A leur place, je saluerais plutôt l’arrivée d’un investisseur français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *