Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

Anciens de L2 - 25 juin 2020 Clément Maillard 0 commentaire

Histoire – L’équipe-type des « anciens » de la Ligue 2

Cette saison de Ligue 2 voit deux figures historiques, du championnat et de leur club, prendre leur retraite… A l’AC Ajaccio et à Troyes, Johan Cavalli (38 ans) et Stéphane Darbion (36 ans) ne fouleront plus les pelouses. Des départs forcément teintés de nostalgie, pour des joueurs de ballon et de caractère, des briscards de la Ligue 2, des sportifs avec aussi une certaine aura, humainement. C’est peut-être le propre, ce qui caractérise les “anciens” sur un terrain. Une dimension supplémentaire qui fait que les arbitres discutent plus avec eux, les écoutent, que les entraîneurs demandent leur avis avant de prendre une décision, parfois. MaLigue2 vous propose une formation (non exhaustive) entièrement composée de ces “anciens” de notre beau championnat ! Celle-ci évoluerait en  4-2-3-1 ou 3-4-3, parce que le beau jeu serait une maxime dans cette équipe.

40 ans et encore joueur, Benjamin Nivet ? Pas grave. Et Stéphane Darbion à la passe !

Le onze-type.

Gardien : 

Cyrille Merville, 366 matchs de Ligue 2, à Amiens, Arles-Avignon… 

Son nom n’évoquera pas forcément des souvenirs immédiats à tous les suiveurs de la Ligue 2. Mais Cyrille Merville, ancien gardien d’Amiens, Troyes, Arles-Avignon ou Nîmes, compte pourtant 366 matchs de deuxième division… Il a quitté le monde pro après avoir été doublure dans le Hainaut, au VAFC. Mais auparavant, le joueur aura tout de même fêté une montée en Ligue 1 avec Arles, jouant 19 matchs en première division en passant ! Merville, c’est aussi plus de 150 matchs de L2 avec Amiens, et des saisons à Troyes ou Nîmes à minimum 36 matchs !

A lire aussi >>Stéphane Darbion met un terme à sa carrière

Une défense bretonne.

Julien Faussurier – Jérémy Sorbon – Felipe Saad – Vincent Le Goff.

Julien Faussurier : 8 saisons en Ligue 2, avec Troyes, Sochaux, et Brest. 271 matchs. Âgé de 33 ans. Le joueur aura arpenté son côté droit pendant près d’une décennie, que ce soit en tant que milieu (à ses débuts à l’ESTAC avec d’autres anciens…), ou au poste d’arrière droit. Avec le Stade Brestois, il monte d’ailleurs en Ligue 1 en 2019, pour y réaliser une excellente saison !

Jérémy Sorbon : Un incontournable de Guingamp. Le stoppeur de l’EAG de 36 ans a encore disputé 9 parties cette saison. Arrivé de Caen en 2013, Sorbon est un défenseur hors pair, qui peut même évoluer côté droit ! En cinq années de L2, le défenseur participe à 147 matchs. Une figure connue des attaquants adverses. Le roc breton.

Felipe Saad : La classe brésilienne. Ou plutôt, italo-brésilienne ! Les performances et la longévité du défenseur central en font un titulaire de l’équipe-type des anciens de Ligue 2. En effet, avec Strasbourg, Lorient ou encore l’EAG et l’ETG, le stoppeur comptabilise 187 matchs en D2. Pour deux titres de champion !! Le défenseur l’a été avec Evian Thonon Gaillard en 2011, puis en 2017 avec le RCSA. Suite à ce dernier titre, il choisit de rester en Ligue 2, signant à Lorient. Saad était d’ailleurs venu en National dans l’Est, de Ligue 1Un élément et un homme très apprécié des supporters, dont le journal L’Alasace faisait un superbe portrait. Élégant avec sa grande taille (1,87m) et son pied gauche de relanceur sûr, Felipe Saad, en fin de contrat avec le PFC, vient d’intégrer la cellule recrutement de Caen !

Jérémy Sorbon, Guingamp. Photo Laurent Mazure.

Vincent Le Goff : On termine cette défense avec le latéral gauche. Il fallait un dernier joueur complet, régulier, excellent en défense comme en attaque. Vincent Le Goff sera celui-là. Pur breton, né à Quimper, auteur de plus de 200 matchs sous les couleurs de Lorient. Et de 142 matchs en Ligue 2, avec aussi Istres et Laval. Cette saison, le trentenaire facture 27 matchs disputés sur 28, une montée en Ligue 1, et… Un but et huit passes décisives ! Pas mal, pour un arrière gauche !

Un milieu breton, normand, corse… 

Nicolas Seube – Johann Ramaré

Nicolas Seube : Seube à Caen, c’est l’homme d’un seul club, son capitaine de 2007 à 2013, plus de 500 matchs pour les Normands. En Ligue 1, en Ligue 2, au fil de 16 saisons avec le SMC, de quatre montées au plus haut échelon professionnel. Nicolas Seube arrive en 2001 de Toulouse (où il n’a pas joué en pro), pour un départ de Caen seulement en 2017. Une retraite, en fait, après avoir disputé 245 rencontres de Ligue 2, soit 20 439 minutes. Pour 41 204 au total, avec le Stade Malherbe. Le genre de personnes qui donnent de leur temps à ce qu’ils aiment. Dernièrement, il vient de devenir coach des U19 du SMC, et ne serait pas contre devenir entraîneur d’une équipe première un jour… Bref, vous l’aurez compris, il a sa statue au Mémorial de Caen, quasiment. Qui peut s’asseoir à sa table ?

Johann Ramaré : Le natif de Rennes aura joué avec Brest, Reims, Sochaux, ou encore Boulogne et Valenciennes en L2. Le milieu défensif prend sa retraite à 35 ans, l’an passé, dans le Nord de la France, après deux saisons au VAFC. Avec l’USBCO, Ramaré monte de National dans l’antichambre du foot pro français, puis y accède en 2010. Pour malheureusement en redescendre tout de suite, accompagné d’un autre ancien de la D2, Grégory Thil. Qu’importe, la carrière de Johann Ramaré aura été belle, avec 269 matchs de Ligue 2, excusez du peu !

A lire aussi >>Mediapro – Ancien de Ligue 2, Benjamin Nivet comme consultant sur Téléfoot ?

Ci-dessous, le match aller de barrage entre Troyes et Lorient, en 2017, à voir directement sur Dailymotion. Buts de Darbion et Nivet !

… Et troyen.

Johan Cavalli – Benjamin Nivet – Stéphane Darbion.

Johan Cavalli : si Nicolas Seube est monsieur Caen, Johan Cavalli est monsieur ACA. La simple évocation de son nom fait penser au club corse. Le milieu offensif est né à Ajaccio, y a joué dix ans. L’évocation de son nom donne aussi des sueurs froides aux défenseurs, encore plus quand ils sont grands et costauds. En effet, à l’instar d’Ezequiel Lavezzi, Juan Mata ou d’autres virevoltants techniciens, le milieu offensif et capitaine du club corse est un petit format, inspiré, tout en feintes et provocations. Le genre de joueur à même de vous donner le tournis. Cavalli a pris sa retraite cette année, à 38 ans. Les défenseurs peuvent souffler.

Benjamin Nivet : Le capitaine de cette équipe. Une autre figure du club. Monsieur Troyes. Le vrai divin chauve du football actuel, devant Zidane. Le madrilène était l’idole des supporters des Bleus, Nivet est celle des supporters bleus de Troyes. Le soyeux droitier arrive de Châteauroux en 2002, et malgré un “écart” de cinq ans à Caen (de 2007 à 2012), le génial numéro 10 restera 13 saisons à l’ESTAC. 13 saisons, oui. Il n’a d’ailleurs pris sa retraite qu’en 2019, à… 42 ans. Alors, quand on demande qui est le joueur culte de la Ligue 2 de ces dernières années, le Ballon d’or de la deuxième division, « la question elle est vite répondue ». C’est Benjamin Nivet.

Stéphane Darbion : Vous aurez remarqué que cette équipe-type des anciens de Ligue 2 fonctionne par duos. Parce que l’amour, c’est toujours mieux à deux. Après le lorientais côté gauche de la défense, le breton au milieu, voici le second larron du duo troyen. Cette fois encore, un joueur prenant sa retraite cet été rejoint ce 11 de légende. En effet, Stéphane Darbion, numéro 4 puis numéro 8 de l’ESTAC, vient tout juste de tirer sa révérence. Le milieu gauche aura passé huit saisons à Troyes. Avec le départ des deux joueurs, une page se tourne à l’ESTAC. La nuit tombe dans l’Aube.

Attaque : Ghislain Gimbert, Le Havre, AC Ajaccio…

Le baroudeur-buteur. Gimbert, c’est 16 saisons en Ligue 2, 421 matchs, 97 buts, 8 clubs. L’attaquant aura été performant avec Le Havre, Ajaccio, ou encore Troyes et Laval. Actuellement, l’avant-centre de 34 ans ne joue plus en deuxième division, mais en Turquie, à Ümraniyespor. Il a aussi évolué en Belgique, à Zulte-Waregem. Il était jusqu’à son départ de l’ACA, l’été dernier, le meilleur buteur de Ligue 2 en activité ! Un vrai numéro 9, capable de prendre la profondeur, marquant régulièrement sa dizaine de buts par saison. Certains superbes, comme sa volée contre Le Havre en play-off il y a quelques temps. Ghislain Gimbert est l’avant-centre de cette équipe des anciens de Ligue 2.

L’entraîneur : Jean-Marc Furlan.

© Olivier Stephan Photographe

 4 montées, 15 ans à coacher en Ligue 2, tout est dit. Le spécialiste de la montée, l’expérience, le calme. Le professeur. Nul autre que lui ne pouvait entraîner cette équipe de briscards. Le recruter comme entraîneur équivaut presque à s’assurer une montée, tôt ou tard !

 

Le banc et la réserve, avec des joueurs parfois retraités depuis plusieurs saisons :

Grégory Wimbée, Grégrory Malicki, Bertrand Laquait, Vincent Fernandez, Steeve Elana, Bruno Grougi, Cédric Avinel, Mickaël Tacalfred (12 saison en Ligue 2), David de Freitas, Eugène Ekobo, Pascal Berenguer, Walid Mesloub (9), Pierre Bouby, Sébastien, Sébastien Roudet (12), Jean-Michel Lesage (11), Alexandre Bonnet, Cédric Barbosa, Thibault Giresse, Nassim Akrour (10), Mickaël Le Bihan, Vincent Gragnic, Riyad Nouri, Jérémy Blayac, Cédric Fauré… Et Robert Malm, le consultant phare de beIN Sports et ses 80 buts en Ligue 2 !

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport