Téléchargez notre application Ligue 2

Les dessous de la reprise du RC Lens par Solferino et l’Atlético de Madrid en 2016

RC Lens

Il y a 3 ans, le RC Lens se faisait racheter par la société luxembourgeoise Solférino mais aussi par l’Atlético de Madrid. Une suite heureuse après les déboires de l’actionnaire majoritaire d’alors, Hafiz Mammadov. Au bord du dépôt de bilan, le club artésien, relégué en Ligue 2 à l’issue de la saison 2014-2015, voit un rayon de soleil arriver dans le Bassin Minier. Il était moins une. Ce mardi matin, nos confrères de France 3 Nord-Pas-de-Calais, en collaboration avec Mediacités et Mediapart, sortent une enquête sur ce rachat, grâce aux Football Leaks.

A lire aussi >> Les affluences de la 26e journée de Ligue 2

Au départ de ce « Projet Charbon », comme le révèlent nos confrères, il est question, pour Arbitrabantur Avdisors Limited (AAL), société d’Ignacio Aguillo, de devenir actionnaire majoritaire du RCL avec 51% des parts du club, pour la somme de 2 millions. Somme à verser avant le 29 février 2016. Mais, au dernier moment, l’Atlético de Madrid, qui devait entrer dans l’actionnariat lensois, se voit sanctionner par la FIFA, et ne confirme pas son investissement. « Ce qu’on est allé présenter à la DNCG, c’était un projet de rentrée d’un partenaire qui allait injecter des fonds », répond l’ancien dirigeant lensois. Vient ensuite l’épisode Grégory Maquet, qui n’a malheureusement pas trouvé d’accord avec Hafiz Mammadov. Enfin, Joseph Oughourlian est trouvé.

« Ce qui était attirant, c’était le côté financier, parce qu’on rachetait le club pour rien, en sachant qu’il fallait tout de suite mettre de l’argent dedans », avoue le président actuel du club Sang et Or. Tout semble aller comme il se doit. Le 5 avril 2016, le tribunal de commerce de Paris ouvre une procédure de conciliation, et de « prepack cession » afin de présenter les racheteurs potentiels le jour du dépôt de bilan. Cependant, la volonté n’est alors pas d’écarter définitivement Hafiz Mammadov. « C’était une action pour aider un ami », confie Aguillo. Le Mémorandum d’entente est validé le 3 mai entre les actionnaires.

Suite à cela, le RCL Holding se retrouve en cessation de paiement et 2 offres de reprises sont présentées au conciliateur, dont celle de Solférino. Aguillot poursuit : « Le problème, c’est que M.Mammdov n’a jamais signé le contrat. Ultérieurement, il a essayé de revenir, de faire marche arrière, de signer ce contrat. Les avocats nous ont expliqué que c’était trop tard et que la démarche “prepack” était déjà partie. » Heureusement pour Lens, l’Atlético ne se désengage pas. Joseph Oughourlian, lui, a déjà goût au parfum lensois. Il décide de prendre « deux-tiers » des parts.

Solférino rachète le Racing pour 660 000 € mais injecte 5,6 M€ dans le club.

A lire l’enquête de France 3 Nord-Pas-de-Calais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications