Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

Entretiens avec joueurs - 15 juillet 2018 Laurent Mazure 1 commentaire

Entretien ML2 – Thomas Delaine : « Avec le nouveau staff, il y a un soupçon de rigueur supplémentaire »

Il y a encore un peu plus d’un an, Thomas Delaine était encore loin du monde pro. Le latéral gauche formé à Lens est arrivé au Paris FC sur la pointe des pieds, l’été dernier, avant de s’imposer tout de suite en Ligue 2. Révélation du championnat en 2017-2018, le joueur doit désormais confirmer, à l’instar d’une équipe qui a connu quelques changements. A condition qu’il reste, lui qui est convoité par plusieurs clubs…

A lire aussi >> Entretien ML2 – Mécha Bazdarevic : « La saison sera très, très difficile »

MaLigue 2 : Cette préparation estivale du Paris FC est-elle, de votre point de vue, plus simple que celle de l’an dernier, où vous ne saviez pas exactement dans quelle division vous alliez évoluer ?

Thomas Delaine : Forcément, c’est un peu plus simple mentalement. Cependant, même si nous savions pas trop où nous allions atterrir, une préparation reste une préparation, peu importe la division. Nous devons être prêts pour jouer un championnat. En elle-même, la préparation reste la même. Il n’y a que dans la tête que ça change quelque chose. C’est forcément plus simple cette année. On sait que nous serons à Ajaccio pour l’ouverture de la saison. Cette fois, nous aurons la même préparation que tous les clubs de Ligue 2, alors que nous avions une semaine en moins l’an dernier. Physiquement, je pense que nous serons prêts un peu plus tôt.

De votre côté, il s’agit de votre deuxième préparation avec le Paris FC, avez-vous pris vos marques ?

Certes, c’est une deuxième préparation, mais elle se veut différente de la dernière. Le staff a changé complètement. Avec le staff, nous prenons nos marques. D’où l’importance de reprendre plusieurs semaines avant le championnat. Nous devons prendre nos habitudes. Les stages servent aussi à cela. Pour l’heure, tout se passe bien, que ça soit dans le travail ou dans la relation avec le staff et les autres joueurs.

Quels changements notez-vous avec le staff actuel par rapport à celui de Fabien Mercadal ?

Nous avons globalement repris ce qui marchait l’an passé. Mécha Bazdarevic et son staff ont amené un soupçon de rigueur supplémentaire, qui ne nous fera pas de mal. Cela pourrait nous permettre de gratter quelques points perdus l’an dernier. Nous manquions peut-être de rigueur.

Et d’expérience ?

Oui, en parlant de rigueur, on parle d’expérience. Le coach a de la rigueur sur les petits détails, sur les déplacements. Il sait ce qu’il veut et comment il le veut. Il connaît très bien ses adjoints. Le coach observe beaucoup, ses adjoints prennent le relais sur le terrain. Nous sentons qu’ils œuvrent ensemble depuis longtemps, et qu’ils ont surtout touché les sélections internationales.

Pensez-vous que la saison à venir sera plus difficile que celle passée ?

(Il marque une pause) Plus dur… Il n’y a plus d’effet de surprise, certes. Les adversaires nous connaissent, mais nous les connaissons aussi. Ce sera à nous de confirmer. Si nous maintenons ce qu’on a fait, en rajoutant les petits détails…cela restera une saison compliquée, comme toutes les saisons de Ligue 2. Plus compliquée ? Cela dépendra de nous.

Il faudra faire mieux qu’une 9e place en ayant été excellents les 3 quarts de la saison…

Dans mon esprit, quand on finit 9e, on peut toujours faire mieux. Sincèrement, je pense qu’on peut le faire. Cela demandera du travail, des efforts. Mais nous avons la chance de pouvoir jouer en Ligue 2, il faut se donner ! Je ne vois pas pourquoi on ne rééditerait pas la même saison.

Mais est-ce possible de faire mieux sans Hervé Lybohy, Malik Tchokounté et Ousmane Sidibé ?

C’est un coup dur, oui. On ne va pas se mentir. Il s’agissait de relais importants dans le vestiaire. D’autres joueurs doivent passer un cap, devenir leaders. Des recrues ont été amenées pour compenser ces départs. Si la mayonnaise prend, peut-être que nous aurons oublié, dans 2-3 mois, que nous avons perdu des éléments cadres.

D’un point de vue personnel, il n’y a également plus d’effet de surprise après avoir été une révélation de la dernière saison…à condition de rester en Ligue 2. Serez-vous toujours parisien ? 

Pour l’heure, je suis sous contrat avec le Paris FC. Je donne tout ce que j’ai. Je ne triche pas sur le terrain. Je pense être resté le même sur et en dehors du terrain. Après, oui, il n’y aura peut-être plus l’effet de surprise, mais je dois encore plus travailler. J’ai quelques pistes d’amélioration.

Lesquelles ?

Je suis un joueur qui prend beaucoup son couloir. Peut-être dois-je davantage prendre le couloir de l’intérieur pour perturber l’adversaire, en rentrant un peu plus, en centrant faux-pied. Je dois encore améliorer plein de choses au niveau de mon jeu. Après, une surprise… le terrain décidera, comme toujours.

Propos recueillis par Laurent Mazure

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport
Call4Sport
TooGoal
Ligue de Football Professionnel