Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Stade Brestois 29 - 16 mai 2018 Laurent Mazure 0 commentaire

Jean-Marc Furlan a « des choses à évoquer » avec son président, Anthony Weber espère « qu’il ne va pas nous quitter »

Le Stade Brestois a mis un terme à sa saison ce mardi soir, après une défaite 2-0 sur la pelouse du Havre en play-off 1 de Domino’s Ligue 2. Il n’y aura donc pas de Ligue 1 pour le 5e de la saison régulière, et pour Jean-Marc Furlan. Le coach finistérien s’est exprimé à l’issue de la rencontre, sans dramatiser une situation, car la saison reste très belle, comme il l’explique :

A lire aussi >> Jean-Marc Furlan demande à ce que le carton rouge d’Amos Youga soit annulé

« Je suis très déçu pour mes joueurs, qui ont fait beaucoup d’efforts. Il ne faut pas faire une photo polaroid comme on a tendance à le faire. Il faut prendre de la hauteur et savoir quel projet tu montes. La montée ? C’était miraculeux. Cela existe au football. Il y a des clubs qui n’existent plus à l’heure actuelle qui ont été en Ligue 1. Car le foot te permet cela. Quand tu commences avec 8 joueurs il y a 2 ans, dont 4 qui peuvent jouer en Ligue 2, tu vas à l’Eglise et tu pries tous les matins. Tu dis merci mon Dieu si tu es croyant. Car c’est excellent. Ce n’est pas l’idée de dire, j’échoue de peu. Cette année, nous partions de très loin et nous avons dû construire notre équipe petit à petit et nous avons eu du mal à trouver notre équipe type. C’était pénalisant. »

A lire aussi >> Zakarie Labidi : « Tombés sur une équipe bien regroupée »

Désormais, l’ancien Troyen doit clarifier sa situation avec ses dirigeants. Sous contrat jusqu’en juin 2019, rien ne certifie qu’il sera sur le banc finistérien à la reprise. « Je vais rencontrer le président, le directeur sportif pour évoquer l’avenir et mes volontés sur le groupe. Il y a des choses que j’aimerais demander à mon président. J’ai encore un an de contrat. J’ai des choses à évoquer en tête à tête. »

A lire aussi >> Gautier Larsonneur : « On a dominé, comme à l’aller et au retour… »

De leur côté, les joueurs n’ont pas envie de voir partir leur coach, à l’image d’Anthony Weber, qui s’est confié à France Bleu Breizh Izel : « Moi je suis venu pour un projet de deux ans parce que je savais qu’il était là encore pour deux ans. J’espère sincèrement qu’il ne va pas nous quitter. » Même son de cloche chez le gardien Gautier Larsonneur : « Le coach est un atout majeur de cette équipe. »

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport