Téléchargez notre application

Domino’s Ligue 2 – Jean-Philippe Mateta, le joueur clé de la 35e journée

Le Havre

Avec un match de retard au compteur, Le Havre AC n’est pas encore totalement écarté de la course aux play-offs. Avec leur succès contre l’AS Nancy-Lorraine (3-0) ce mardi lors de la 35e journée de Domino’s Ligue 2, les hommes d’Oswald Tanchot sont revenus à seulement quatre unités du Top 5. Une rencontre marquée par le doublé de Jean-Philippe Mateta, le joueur clé de la J35.

Il n’était pas titulaire, mais a livré la meilleure des réponses à son entraîneur. Dans le calendrier infernal qui attend le HAC en cette fin de saison avec quatre matchs en dix jours, Oswald Tanchot avait décidé de lancer Faneva Andriatsima à la pointe de l’attaque, laissant Jean-Philippe Mateta sur le banc au coup d’envoi. Mais la blessure du Malgache a précipité l’entrée du joueur prêté par l’Olympique Lyonnais. Et sa réussite face à l’AS Nancy-Lorraine.

A lire aussi >> VIDEO. L’hommage poignant du stade Océane à Samba Diop

Formé à Châteauroux, enrôlé par l’OL

En 54 minutes de jeu, le grand gabarit havrais a bougé la défense de l’ASNL. Avec un nouveau doublé au compteur, le deuxième cette saison, le joueur formé à Châteauroux atteint désormais le total de 14 réalisations en Domino’s Ligue 2. Solide, très solide pour sa première expérience à ce niveau, à seulement 20 ans. Car Mateta a connu une ascension express. Révélé à La Berrichonne en National, une saison à 11 buts en 2015-2016 puis un départ tonitruant lors de la suivant ont suffi à convaincre le prestigieux OL de miser sur lui. Mais l’adaptation au monde de la L1 et la concurrence féroce au sein de cet effectif ne lui ont pas permis de gagner en temps de jeu.

Dans le peloton de tête des meilleurs buteurs de L2

Qu’importe, Le Havre a flairé le bon coup, et a obtenu le prêt pour la saison de Jean-Philippe Mateta. Derrière Umut Bozok (24 buts), Jordan Siebatcheu (16) et Rachid Alioui (15), le Normand figure dans le peloton de tête des meilleurs artificiers de notre championnat, aux côtés de Ludovic Ajorque (Clermont) et Ande Dona Ndoh (Niort). Dans son style atypique mais redoutable, Jean-Philippe Mateta n’est pas toujours le plus élégant des joueurs. Mais sa science des appels et son sang-froid à la finition font de lui une arme redoutable pour le HAC. Qui peut encore rêver d’une folle fin de saison, avec pourquoi pas des barrages à la clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications