Téléchargez notre application Ligue 2

L’oeil de… Alban Lepoivre sur le huis clos du stade Océane maintenu par la LFP

L'Oeil de...

Pour notre chronique hebdomadaire, Alban Lepoivre, journaliste pour Europe 1 et suiveur attentif de la Domino’s Ligue 2, nous livre une chronique consacrée à la terrible disparition du jeune défenseur havrais Samba Diop, et à l’impossibilité pour le HAC de rendre un dernier hommage au joueur avec son public, puisque le stade Océane est frappé d’un huis clos total pour la réception du Gazélec Ajaccio ce vendredi.

L’oeil d’Alban Lepoivre

“Ces derniers jours, mais aussi les prochains : un seul nom en tête. Celui de Samba Diop. Un événement tragique dont certains faits sont en train de dériver vers des choses moins agréables. Le prochain match du Havre à domicile vendredi aurait du permettre de rendre un hommage global au jeune défenseur normand, rassemblant famille, joueurs, staff, dirigeants, supporters et anonymes. Ce seront des portes closes au Stade Océane vendredi  en raison du huis clos décidé après l’envahissement du terrain lors du match contre QRM. Depuis, la toile s’enflamme suite au rejet de la demande du club de décaler ce huis clos.

Avant d’aller plus loin je précise que je n’ai aucun lien avec la LFP ou autre instance du football français. Je ne vais faire qu’exprimer un avis. Et il est dans votre droit de ne pas être d’accord avec moi. Je fais cette mise au point car j’entends déjà certaines critiques (pour ne pas dire plus) qui peuvent pleuvoir.

1) Si j’ai bien compris le règlement (que j’ai relu avant d’écrire de ces lignes), la LFP ne peut pas interférer dans le cadre d’une décision de la commission de discipline. Je comprends que ce soit difficile à entendre dans un cas aussi dramatique que celui que nous connaissons. Mais c’est ainsi. Nous avons suffisamment parler d’ingérence ces derniers temps, notamment au sein d’une fédération au ballon ovale, pour savoir que ça serait destructeur pour les institutions du football. Cela pourrait même faire jurisprudence à l’avenir. Et la LFP, en fonction des cas, pourrait déjuger les décisions de la commission de discipline. C’est sans doute très rigide mais c’est ainsi. A mes yeux la Ligue n’est pas la bonne cible dans ce dossier.

2) La faute à qui ce huis clos ? A cet envahissement de terrain qui, je dois l’avouer, me dépasse. Certes la saison du HAC n’est peut être pas à la hauteur des espoirs placés en début de saison. Mais elle n’est pas catastrophique non plus. Le club ne lutte pas pour son maintien. Et pourrait même rester dans la course aux barrages en cas de victoire lors du match décalé, certes face à Reims le leader. Peut être y a-t-il un mal plus profond derrière, je l’ignore. Je suis le premier à dire que les supporters font partie des actifs d’un club. Et doivent être écoutés, respectés. Mais un envahissement de terrain n’a jamais résolu les choses, bien au contraire. Bien souvent et contrairement à une pièce de théâtre ou un film, où si vous êtes déçu vous repartez comme vous êtes venu, le football touche le cœur, l’affect. Mais pour en avoir déjà parlé avec certains joueurs par le passé : la politique de la peur, de la pression des supporters est souvent contre-productive. Par ailleurs, il faudra que les instances prennent les choses en main sur ce phénomène déjà vu cette saison à Lille par exemple. En Angleterre c’est tolérance zéro : envahissement de terrain à West Ham récemment, les “supporters” reconnus via la vidéo sont interdits de stade à vie. Le tout en moins d’une semaine ! Peut être plus efficace d’ailleurs qu’un huis clos qui vient punir une large majorité des acteurs d’un match qui n’y sont pour rien…

Enfin pour essayer de conclure sur un thème bien plus important. Une question est peut être à se poser aujourd’hui concernant la santé des footballeurs. Samba Diop est un nouveau nom à ajouter à une liste bien trop longue ces dernières semaines. Thomas Rodriguez, Baptiste Le Foll mais aussi Davide Astori et peut être même d’autres joueurs dans d’autres pays dont nous n’avons pas eu l’écho ici en France. Simple “série noire” malheureuse ou véritable question de santé concernant les sportifs de haut niveau ?”

Par Alban Lepoivre, pour MaLigue2.fr

Vos commentaires :

  1. Dans le foot , il y a 2 poids ,2 mesures !!

    Au Havre il y a eu seulement quelques personnes sur le terrain , il y eu aucunes agressivités sur les joeurs ou autres personnes , mécontentement ..verbal!.

    lors du dernier matche à Sochaux contre le HAC, une poignée de supporters avait envahi la pelouse de Bonal avant de se ruer vers le président Li. Sans l’intervention, in extremis, d’un stadier, l’actionnaire du FC Sochaux aurait physiquement souffert.
    Qu’en a pensé la LFP ? Rien. La commission de discipline ? Rien. Aucune trace d’un rapport, aucune sanction. Alors est remonté le fait que si le HAC, comme l’ont fait le RC Lens et le LOSC (mais pas Sochaux)

    Je suis abonnés au HAC, j’étais là , nous condamnons aussi ces agissements, mais là pour samba pour avoir refusé le report sur un autre match c’est répugnant. c’etait un joueur très gentil , et respectueux !!!!! qui devait joué en ligue 2 la prochaine saison …… il avait beaucoup de talent …
    mais bon , le plus important c’est de lui rendre un grand hommage …………..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications