Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Championnat - 05 avril 2018 Dorian Waymel 0 commentaire

Entretien ML2 – Florian Miguel : « On va se battre jusqu’au bout ! »

Après une série de cinq matchs sans défaite, le Tours FC (20e) avait l’occasion de se rapprocher à 7 points du barragiste. Mais les protégés de Jorge Costa ont chuté en match en retard mardi contre Valenciennes (1-2) à la maison, compliquant la mission du maintien en Domino’s Ligue 2. Malgré tout, Florian Miguel, défenseur latéral des Ciel et Noir, n’entend pas abandonner d’ici la fin de saison. D’autant que Tours affrontera de nombreux concurrents directs d’ici la 38e journée.

MaLigue2 : Florian, cette défaite contre le VAFC est un coup d’arrêt alors que vous étiez dans une spirale positive…

Florian Miguel : Oui c’est sûr. On avait à cœur de poursuivre notre belle série. C’est une contre-performance, mais on ne va rien lâcher jusqu’au bout !

Qu’est-ce qui a manqué contre Valenciennes par rapport à votre belle victoire quatre jours plus tôt contre Lorient (3-1), qui joue la montée ?

Il a manqué de tout... Dans l’agressivité, ils ont été au-dessus de nous alors que ce n’est pas normal vu notre situation au classement. Techniquement, nous avons été assez faibles aussi, et physiquement, on n’était pas au top. Il ne faut pas prendre l’excuse d’avoir enchaîné deux matchs en quatre jours, puisque c’était la même situation pour Valenciennes. Dans les têtes, on n’a pas su se montrer assez solides. Est-ce qu’on avait plus de pression par rapport au fait de pouvoir faire une bonne opération ? Je ne pense pas. De toute façon, on n’a plus rien à perdre cette saison, il faut jouer le tout pour le tout à chaque fois.

« Les sept derniers matchs seront tous décisifs »

Vous êtes donc toujours situé à 10 points du barragiste, et chaque faux-pas complique encore un peu plus le maintien…

Oui, c’est clair que les matchs passent et que ça devient de plus en plus difficile. Malgré notre belle série, l’écart ne diminue pas tant que cela. Mais bon, on voit que c’est assez serré malgré tout devant, et qu’on peut rivaliser avec beaucoup d’équipes. Si on veut se maintenir, on sait ce qu’il nous reste à faire…

L’avantage, c’est que vous allez jouer de nombreux concurrents directs d’ici la fin de saison : Bourg déjà vendredi, puis QRM, le Gazélec, Nancy ou Lens notamment…

On a la chance d’avoir de belles confrontations à jouer, et c’est pour cela que tout peut encore basculer. Le match de Bourg, il faudra le jouer comme une finale. On se disait pareil du match de Valenciennes, puisqu’on avait l’occasion de faire une belle opération avec ce match en retard. Mais voilà, les sept derniers matchs seront tous décisifs désormais, c’est sûr.

Sur le plan personnel, comment jugez-vous votre saison ? Vous avez déjà inscrit 4 buts par exemple, comme la saison passée…

J’ai joué la quasi totalité des matchs, mais c’est très difficile de se juger soi-même. Surtout quand collectivement les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. C’est dur de se juger, mais je sais que j’essaie d’apporter le maximum quand on fait appel à moi. Sur les coups de pied arrêtés, j’ai la chance que les coachs me laissent monter. Je suis à 4 buts marqués, mais j’aurais pu en mettre plus si j’étais plus tueur. Ce n’est pas mon rôle premier de marquer, mais si je peux apporter un plus dans ce domaine, je le fais.

« C’est une petite déception de ne pas pouvoir atteindre la barre des 100 matchs en L2 cette saison »

Vous comptez déjà près de 100 matchs (89) en Domino’s Ligue 2 à seulement 21 ans. Vous disputez votre troisième saison avec l’équipe première du Tours FC. Une descente en National serait-elle synonyme de départ inéluctable ?

C’est ma 3e saison, et j’avais vu que je n’étais pas loin de cette barre symbolique des 100 matchs. Je ne pourrai pas l’atteindre en fin de saison car il ne reste plus assez de matchs, et c’est une petite déception quand même. J’ai connu une blessure qui m’a freiné et qui m’empêche d’être à 100 matchs. En tout cas, je ne peux que remercier le club et les différents coachs de me faire confiance. Concernant mon avenir, j’essaie de rester focaliser sur la fin de saison avec l’objectif du maintien, car ce n’est pas évident de parler de sa situation personnelle à ce moment de la saison.

Pour finir sur une note plus positive, vous avez connu la très belle remontée de la saison dernière avec ce maintien acquis sur la fin. Vous connaissez donc la recette à reproduire cette fois ?

Il faut mettre les ingrédients nécessaires : l’agressivité, le mental, l’envie et la détermination. On doit aussi savoir se montrer très efficace dans les deux surfaces de réparation. J’espère en tout cas qu’on reproduira ce qu’on a réalisé la saison dernière, et même celle d’avant. C’est en enchaînant les bons résultats comme dernièrement, hormis Valenciennes, qu’on va retrouver notre pleine confiance pour finir fort. Cette défaite contre le VAFC ne nous fait pas chuter mentalement, on va vraiment se battre jusqu’au bout !

Propos recueillis par Dorian Waymel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport