Téléchargez notre application Ligue 2

Auxerre : Rupture de contrat de prêt pour Polomat, mise à pied et entraînement avec la réserve pour Barreto

AJ Auxerre

L’AJ Auxerre a communiqué, ce samedi matin, concernant les sanctions prises à l’encontre de Pierre-Yves Polomat et de Michaël Barreto. Avant la trêve internationale, les 2 joueurs s’étaient battus entre eux sur la pelouse de QRM (1-4, 30e journée de Domino’s Ligue 2). Ils avaient été mis à pied en attendant un entretien pour évoquer leur avenir.

A lire aussi >> Ludovic Obraniak sur l’affaire Polomat/Barretto: « Dans le vestiaire, on implore la clémence des instances et du club »

A lire aussi >> A Auxerre, la colère froide du président Francis Graille envers Polomat et Barretto

A lire aussi >> A Auxerre, la colère froide du président Francis Graille envers Polomat et Barretto

Celui de Polomat, prêté par l’ASSE, semblait tout tracé. A savoir une rupture de son prêt et un retour dans le Forez. Si l’AJA avait pris soin de démentir cette information de plusieurs confrères, elle a bien décidé d’agir en ce sens. Le contrat a été cassé. De son côté, Michaël Barreto écope d’une mise à pied sans salaire de 15 jours ainsi que d’un retour par la case National 3 pendant un mois. Retour dans le groupe professionnel début mai. De toute façon, milieu est suspendu 5 rencontres par la commission de discipline de la LFP.

« Ce vendredi, il a été notifié aux joueurs Michaël Barreto et Pierre-Yves Polomat leur sanction à l’issue de la procédure disciplinaire entamée le 19 mars 2018 avec leur mise à pied à titre conservatoire.

Pour Pierre-Yves Polomat, il a été décidé la rupture anticipée de son contrat de travail. Il lui est reproché (en tant que récidiviste) des reproches injustifiés, insultes et coups à coéquipier, alors que l’action se déroulait du côté de son poste. L’AJA a décidé qu’il était impossible que Pierre-Yves Polomat puisse continuer d’exercer son métier au sein du club.

En ce qui concerne, Michaël Barreto, mis à pied le 19 mars, le club a décidé d’une mise à pied sans salaire de 15 jours. Coupable d’une mauvaise réaction, qui a entraîné son expulsion et sa suspension, il s’entraînera avec le groupe CN3 à compter du 2 avril et pourrait retrouver le groupe professionnel début mai.

Par ailleurs, il a été décidé d’un commun accord avec le joueur, qu’il effectuerait des actions sociales auprès de jeunes footballeurs de l’association des Rosoirs d’Auxerre en animant des séances d’entraînement pour leurs jeunes joueurs puis en arbitrant un tournoi de jeunes prévu au Stade Abbé Deschamps.

Le club a décidé de faire don du salaire qu’aurait perçu le joueur durant sa mise à pied disciplinaire à trois associations locales :

– L’association des Restos du Cœur de l’Yonne,
– L’association des Rosoirs,
– L’association « Famille AJA », association qui forme les supporters de demain.

L’AJA compte désormais se tourner vers sa fin de saison où les joueurs auront à cœur de montrer une image plus conforme aux valeurs de notre club. »

A lire aussi >> Altercation Polomat-Barreto : l’AJ Auxerre, « meurtri et honteux », communique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications