Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 saison 2016-2017 : les pronos de la rédaction !

Championnat

La reprise de la Ligue 2 est programmée ce vendredi 29 juillet ! L’heure est venue pour les rédacteurs de MaLigue2 de se mouiller et de livrer leurs pronostics pour la montée. Une édition 2016-2017 qui verra seulement les deux premiers de Ligue 2 rejoindre directement la Ligue 1, le troisième devant disputer un barrage contre le 18ème de l’élite. Voici nos favoris pour cette saison :

Le Stade de Reims (***)

Logo_ReimsL’avis de Laurent : Reims souhaite remonter aussitôt. Le mercato montre que le club essaye de s’en donner les moyens. Objectif ? Redonner une dynamique positive. Délaisser l’image d’un SDR en déliquescence ces derniers mois. Renouveler l’effectif demeurait la priorité, comme pour tous les relégués. Danilson Da Cruz apparaît comme un gros poisson chipé au nez et à la barbe de beaucoup de prétendants. Il en va de même pour Pablo Chavarria, ex-capitaine du RC Lens. Grégory Berthier ou Samuel Bouhours rêvent de porter au sommet le club champenois. Au sommet de la Ligue 2. Tout en haut d’un podium qui fera l’objet de toutes les convoitises. Sur le banc, Michel Der Zakarian veut vivre une nouvelle belle aventure, après ses nombreuses années passées à Nantes. Il insufflera un nouvel élan. Son idée du jeu également. Ses principes colleront-ils avec son nouveau groupe ? On en prend le pari. Oui, Reims saura se ressaisir et offrir une des 2 premières places à un Delaune qui ne veut pas s’attarder en Ligue 2.

Le Havre AC (**)

logo_hacL’avis de Dorian : Le choix de la logique. Le Havre a manqué la montée d’un petit but la saison dernière au terme d’un final haletant avec Metz. Les Grenats ont su conserver leur place sur le podium, retardant ainsi les espoirs de Ligue 1 du nouveau président franco-américain Vincent Volpe. L’entraîneur Bob Bradley peut cette fois diriger la préparation complète des Hacmen, et peut s’appuyer sur un groupe presque inchangé. Les départs de Lys Mousset, le meilleur buteur, ou Joseph Mendes ont été compensés par l’arrivée des prometteurs Ferhat, Tissoudali et le revanchard Mana Dembélé. Certes, les Havrais vont devoir remodeler leur attaque, mais ils font figure de favoris légitimes pour une place dans le duo de tête.

Le Stade Brestois (*)

Logo_BrestL’avis de Philippe : Alex Dupont parti, Jean-Marc Furlan nommé, le changement de coach à Brest est d’ores et déjà la meilleure nouvelle de l’intersaison. Malgré un mercato qui a mis du temps à démarrer, le Stade Brestois devrait tirer profit de l’arrivée d’un technicien comme Furlan. L’entraîneur brestois dispose de joueurs ayant prouvé leurs qualités (Hartock, Belaud, Grougi, Battochio) et d’autres qui vont enfin pouvoir se révéler, comme Bryan Pelé et certains jeunes prometteurs. Si Brest ne fait pas partie des favoris à l’entame de la saison, son statut d’outsider lui permettra d’avancer sans pression les premiers mois, avant que le travail de Jean-Marc Furlan ne puisse porter ses fruits…dès la première année ? C’est osé, mais dans un championnat ouvert comme celui qui s’annonce il y a sans doute la place pour aller jouer le haut de tableau.

Le FC Sochaux (*)

Logo SochauxL’avis de Dorian : Oui Sochaux a frôlé la descente la saison dernière. Oui, Albert Cartier souhaite, à juste titre, parler d’humilité et ne pas fixer d’objectifs trop ambitieux pour la saison à venir après un cru 2015-2016 très décevant. Mais l’ancien coach de Metz avait repris en cours de route un effectif en panne de confiance, mal équilibré (notamment en défense) et à remodeler. La mission sauvetage a été validée avec succès, soudant du même coup les rescapés de cette aventure périlleuse. Cette fois, Albert Cartier a mis ses idées en place dès l’été, a pu recruter en fonction de ses besoins ciblés. J’imagine un Sochaux version 2016-2017 difficile à bouger, à défaut d’être (sur le papier) très joueur et flamboyant. La saison dernière, Sochaux a aussi manqué de réussite. Mais avec une dose de réalisme en plus et un bloc hermétique, pas impossible de voir Sochaux gratter une place sur le podium, où on ne l’attend pas forcément.

Le Racing Club de Lens (*)

Logo_LensL’avis de Kevin : Cette intersaison 2016 sonne peut-être avec le renouveau du Racing Club de Lens, tel un phœnix qui renaît de ses cendres. Un nouveau propriétaire, un nouveau projet sportif, un nouvel entraîneur, de nouveaux joueurs et surtout un style enfin clair et défini ! A l’inverse d’Antoine Kombouaré qui avait un, voire plusieurs plans de jeu plus flous les uns que les autres, le nouveau technicien artésien, Alain Casanova, a débarqué avec une philosophie de jeu claire,  une possession du ballon tout en ayant un bloc compact, et surtout un système de jeu : le 3-5-2. Désormais, le RCL sait ou il va et surtout avec quels joueurs. Même si Lens a perdu des cadres comme Pierrick Valdivia (parti à Saint-Trond), Pablo Chavarria (parti à Reims) ou encore Jean-Philippe Gbamin (parti à Mayence), les Sang et Or ont su recruter malin : l’expérimenté Nicolas Douchez, l’infatigable John Bostock, le feu follet Abdellah Zoubir ainsi que le meilleur buteur de National, Kevin Fortuné. Invaincu durant sa préparation (3 victoires et 3 nuls), le RCL arrivera avec de la confiance à Niort vendredi soir. Lens ne sera peut-être pas séduisant, mais il sera solide et cohérent. La concurrence sera rude et le pronostic un peu plus difficile à prendre, mais à Lens il se passe quelque chose, un nouvelle dynamique est en marche pour atteindre le graal de la L1 ? Rendez-vous en mai 2017 !

Les Chamois Niortais (*)

Logo_NiortL’avis de Kevin : J’aime beaucoup les contes de fées et les belles histoires du football. Régulièrement, la Ligue 2 nous fait vivre ce genre d’histoire, Arles-Avignon en 2010, Boulogne en 2009 ou encore le Gazélec Ajaccio en 2014. Alors pourquoi pas Niort cette année ? Du moins, pour être barragiste. Déjà à la lutte pour la montée il y a deux saisons, les Chamois n’avaient pas réussi à confirmer la saison dernière et ont vécu une saison galère. Mais au final, Niort a réussi à se sauver. Un peu comme son compère lensois, Niort s’est fait peau neuve durant cette intersaison. Huit joueurs sont partis (Delecroix, Selemani, Koné, Bong, Koukou, Tigroudja, Grain et Omrani) et six autres sont arrivés et parmi eux des joueurs aguerris aux joutes de l’antichambre (Dembélé, Grange, Agouazi ainsi que Brison). Pour encadrer tout ce petit monde, Niort a décidé de miser sur Denis Renaud. L’ancien coach du Paris FC a eu beaucoup de difficultés avec le PFC, mais il doit du coup se racheter et sera revanchard. C’est un pari tenté par les dirigeants niortais, tout comme ce pronostic.

Le RC Stasbourg (*)

logo-rcsa-2016L’avis de Colin : C’est un monument qui renaît de ses cendres. Après une rétrogradation en CFA 2, le RC Strasbourg est de retour dans l’antichambre de l’élite plus déterminé que jamais. Un budget soigneusement élaboré pour ne laisser aux problèmes financiers qu’un lointain souvenir. Champion de National la saison précédente, le club alsacien a gardé son ossature. Conscient de devoir recruter des joueurs habitués aux joutes des échelons supérieurs, les Alsasiens ont enrôlé expérimenté avec les venues de Bonnefoi, Nogueira, Goncalves. Seulement treizième artillerie lors de l’exercice 2015/2016, la formation du président Keller a attiré Khalid Boutaib et Baptiste Guillaume pour muscler son secteur offensif. Après de belles choses sur l’Île de Beauté, Thierry Laurey devrait poursuivre sa philosophie à Strasbourg. Si l’effet de surprise n’aura pas lieu de par son budget conséquent (12M), comme lors de précédentes épopées (Arles Avignon, Evian, Gazelec Ajaccio), le RCSA peut tout de même rêver d’une double accession. Porté par son douzième homme, Strasbourg pourrait rétablir une anomalie du football français.

Voilà pour nos favoris, et voici les trios choisis par chaque rédacteur

Philippe : Le Havre, Reims ; barragiste Brest
Dorian : Le Havre, Sochaux ; barragiste Reims
Laurent : Le Havre, Reims ; barragiste Lens
Colin : Le Havre, Reims, barragiste Strasbourg
Kevin : Reims, Lens, barragiste Niort

A votre tour ! Jouez de nouveau avec nous cette année, et nommez vos trois favoris pour la montée en commentaires dans l’ordre du premier au troisième*. Un cadeau récompensera le meilleur d’entre vous ! Bonne chance !

*L’ordre ne sera pas pris en compte si un seul vainqueur, mais il servira à départager en cas de plusieurs vainqueurs. Fin du concours le 05/08 au début de deuxième journée de Ligue 2.

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications