Sponsor ML2
Championnat

Ligue 2 – Les Tops/Flops du multiplex de la 7e journée

C’est devenu une habitude cette saison, le multiplex de la 7e journée de Ligue 2 nous offert une première période timide puis s’est emballé après la pause. Laval garde sa place de leader après un nouvel épilogue à rebondissements. Voici les Tops et les Flops de la rédaction de ML2.

À lire aussi >> Ligue 2 (7e journée) – Le résumé vidéo de Troyes – Auxerre (1-2)

Les Tops

Laval et Tchokounté indestructibles !

Porté par une ambiance toujours aussi chaude au stade Francis-Le Basser, le Stade Lavallois a signé sa huitième victoire consécutive à domicile samedi soir contre Guingamp (2-1), prolongeant une série entamée en fin de saison dernière. Les Tango ne lâchent rien cette saison et ont récolté sept de leurs 16 points grâce à des buts inscrits dans le dernier quart d’heure de la partie.
Cette fois, c’est l’inusable Malik Tchokounté qui offre la victoire aux siens avec une belle tête décroisée à la 89e minute. À 35 ans, il est un buteur toujours aussi régulier, qu’il évolue dans un collectif qui tourne comme ces dernières semaines ou avec des équipes en difficultés, en témoigne ses 13 buts avec Nîmes l’an passé.

Grenoble, enfin !

Certes, le GF38 est passé à côté d’un record samedi aux Stade des Alpes. En encaissant un but sur une frappe de Pape Ndiaga Yade, les Isérois n’ont pas atteint la barre des sept matchs sans encaisser de but. Néanmoins, la victoire (2-1) est bien meilleure à prendre qu’un énième 0-0. Le début de saison « solide » des hommes de Vincent Hognon se transforme en bonne série, récompensée par une deuxième place, avant d’aller défier Caen. Seul bémol, les buts sont venus d’un milieu de terrain (penalty de Jessy Benet) et d’un défenseur (tête de Diarra sur coup de pied arrêté). On attend encore des offensifs grenoblois (Sbaï, Postolachi, Joseph, Ba, Sanyang) qu’ils fassent tourner le compteur.

Soirée parfaite pour Annecy

Certes, le FC Annecy a été aidé par les erreurs paloises (voire ci-dessous) mais les Hauts-Savoyards n’ont pas été loin de réaliser le match idéal. Les hommes de Laurent Guyot sont dixièmes après leur victoire 3-0 et les interrogations du début de saison deviennent des bonnes surprises après un été d’incertitudes. Qui aurait pu prédire qu’Antoine Larose, qui découvre la Ligue 2 à 30 ans, après 16 saisons à Louhans-Cuiseaux allait si vite se mettre au diapason ? Auteur d’un but et d’une passe décisive il a gagné ses galons de titulaire depuis la 3e journée et semble déjà comme chez lui dans le championnat.

Les Flops

Pau joue à l’envers

« On a fait de la merde ». Le diagnostic de Nicolas Usaï est sans concession. Après de bonne surprises en début de saison, le Pau FC vient de boucler un troisième match sans victoire. Contre Annecy, les Béarnais ont probablement livré leur pire prestation du début de saison, en concédant avant la pause deux buts évitables. Sur l’ouverture du score, Boutaïb met en difficulté Batisse avec une passe en retrait à mi-hauteur des plus périlleuses. Ce même Batisse est dépassé sur le but de Caddy quelques instants plus tard. Le capitaine palois est sorti dès la mi-temps en compagnie d’Ahoussou et D’Almeida mais le choc psychologique n’aura rien produit. Une réaction sera fortement attendue à Bastia.

Bastia dans un cercle vicieux

En parlant de réaction, on en attendait justement une de la part de Bastia à Angers mais le Sporting ne peut que s’incliner 0-2. Un corner bien tiré par Ferhat et repris par Capelle et une contre-attaque en fin de match ont eu raison des hommes de Régis Brouard. Après une première apparition très compliquée contre Laval (0-3), la recrue estivale, Romaric Yapi souffre d’avoir été plongée si tôt dans le bain. Battu sur le corner, le défenseur se fait exclure inutilement dans les arrêts de jeu. Néanmoins, les absences dans le secteur défensif ne laissaient pas beaucoup d’autres solutions à son coach. Les options se restreignent, la confiance s’égare : dure période pour le Sporting.

QRM a la tête de l’emploi

Qu’elle semble loin l’équipe conquérante de Quevilly – Rouen Métropole de la saison dernière. Les Normands ont perdu tant de cadres, et tout une ligne offensive, qu’il n’est pas nécessaire de chercher très loin les explications. Si la saison dernière, Olivier Echouafni avait vite trouvé l’alchimie pour faire fonctionner un groupe déjà largement remanié, ce genre de performances est dure à rééditer pour un coach. Les Léopards sont derniers de Ligue 2 sans la moindre victoire, ce qui au vu des derniers matchs semble être tout sauf un accident. QRM est accablé par les erreurs individuelles, avec notamment un marquage trop lâche sur le deuxième but grenoblois (1-2). Et si en plus les faits de jeu s’en mêlent, avec un penalty discutable sifflé à l’encontre de Benjamin Leroy, ça devient plus que délicat.

Photo ©Philippe Le Brech/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *