Sponsor ML2
Championnat

VAFC – Ahmed Kantari : « Ce que les joueurs font aujourd’hui, c’est exceptionnel »

Devant un Stade du Hainaut absolument bouillant, le Valenciennes FC a su tirer son épingle du jeu contre Grenoble (1-0) et s’imposer pour la deuxième fois de la semaine après cette surprenante victoire au Havre ! Le but légèrement chanceux de Mohamed Kaba ne change rien à la prestation convaincante des jeunes valenciennois, qui ont parfaitement abordé cette rencontre piège et peuvent entrevoir une possibilité de maintien lors de la 38e journée de Ligue 2. Une prestation qui réjouit forcément Ahmed Kantari, entraîneur intérimaire.

À lire aussi >> Ligue 2 – Metz deuxième, Dijon relégable… Le classement actualisé après la 37e journée

« On a quand même eu pas mal d’occasions d’ouvrir le score, on doit ouvrir le score avant. On doit être plus tueurs dans cette surface pour nous faciliter les matchs. Mais je suis très satisfait de l’état d’esprit des joueurs. On a quand même senti les quatre jours de récupération seulement parce que sur la première mi-temps, j’ai trouvé qu’on était poussifs. C’était mieux en deuxième, ce qui nous a permis de mettre un peu plus de pression sur cette équipe de Grenoble. On a resitué le bloc en bloc médian parce que je sentais qu’aujourd’hui les joueurs n’avaient pas les cannes pour aller chercher plus haut. Ils ont été intelligents et ça a été mieux en deuxième. Après, cette fin de match, on doit être solides pour garder le résultat mais notre gardien n’a pas non plus fait de sauvetages miraculeux.  »

https://www.youtube.com/watch?v=ovjJOSX4in0&ab_channel=VAFC

« Ce que je disais aux joueurs c’est qu’il faut être « matrixé ». Il faut être prêt psychologiquement à jouer ce maintien jusqu’à la dernière minute de la dernière journée, voilà. Pour l’instant, on fait notre partie du joueur. Ce que les joueurs font aujourd’hui, c’est exceptionnel ! Je l’avais dit avant Le Havre, il fallait faire des choses exceptionnelles, en quatre jours ils l’ont fait. Il va falloir continuer, il reste encore une semaine. En mettant les mêmes ingrédients, peut-être qu’on aura le même résultat final (à Saint-Étienne), mais ce n’est qu’une hypothèse. Si on ne les met pas, on peut se faire surprendre parce que ce championnat est fou. »

Photo Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *