Téléchargez notre application Ligue 2

Metz – László Bölöni parle de la fatigue mentale de son groupe : « Heureusement, on a encore 48h jusqu’au match »

Championnat

Si Habib Maïga na pas participé aux exercices les plus intenses cette semaine à cause d’un souci aux adducteurs, aucun autre blessé n’a rejoint l’infirmerie de Metz avant le déplacement chez le Paris FC. Mais le match de lundi soir et le début de saison éprouvant en Ligue 2 a forcé les joueurs à puiser dans leurs ressources, physiques comme mentales. Alors qu’ils semblent avoir besoin d’un break, la trêve internationale arrive presque au bon moment pour les Grenats. L’entraîneur László Bölöni est venu parler de cette dernière rencontre de Ligue 2 avant la pause.

A lire aussi >> Metz Matthieu Udol : « C’est mon plus beau but jusqu’ici, je vais le retenir ! »

« A tout moment, je crois que je suis capable de mesurer la capacité ou les faiblesses de notre groupe. Je peux dire qu’on n’a pas eu une continuité “écrasante”, loin de là. Alors obtenir un deuxième résultat positif pour finir, ça sera extrêmement bon, utile et rassurant pour tout le monde. Cela donnerait aussi d’autres motivations. L’état d’esprit, c’est quelque chose qui fait marcher le moteur. Il peut être influencé par différentes choses. Par exemple la fatigue physique et mentale. Surtout mentale. L’entraînement que nous venons de terminer n’était pas totalement rassurant. Je sens que l’équipe et les joueurs doivent se reposer et chercher l’adrénaline à gauche, à droite, pour être bien. Heureusement, on a encore 48h jusqu’au match. »

Sur Sabaly et Musaba, titularisés pour la première fois de la saison contre l’ASSE : « Une des raisons de ce choix était la fraîcheur physique et mentale chez eux. Au niveau des valeurs, je pense qu’on est tous plus ou moins au même niveau. Mais la différence peut se faire dans ce domaine-là. »

Photo Xavier Grimaldi/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications