Téléchargez notre application Ligue 2

Bordeaux – David Guion : « J’ai quelques joueurs qui sont Bordelais et ils ne voulaient certainement pas se faire chambrer »

Coupe de France

Mission accomplie pour les Girondins de Bordeaux. L’équipe de David Guion jouait un véritable derby contre le Stade Bordelais (National 2) samedi au 7e tour de la Coupe de France. Le FCGB a tenu son rang en s’imposant 3-0. Pour l’entraîneur, la couleur locale de son effectif a contribué a empêcher une mauvaise surprise. Le technicien a également fourni des éléments plus tactiques pour expliquer le bon résultat du FCGB.

À lire aussi >> QRM – Olivier Echouafni : « On n’a pas su répondre à l’impact »

« Evidemment, ce n’était pas un match facile à appréhender parce que non seulement c’est un derby, mais c’était un derby local, dans la même ville… J’ai quelques joueurs qui sont Bordelais, vous le savez, qui sont attachés à la région, et ils ne voulaient certainement pas se faire chambrer. C’était un contexte un peu spécial pour eux. Et après, je trouve qu’il y a eu une très belle ambiance, une très bonne fête. Il y a eu beaucoup de respect sur le terrain. J’ai trouvé qu’on avait été bien accueillis. Nous aussi, on a respecté cette équipe du Stade Bordelais. Je trouve que les bordelais ont vu un bon match, et je trouve qu’ils ont vécu une belle soirée. »

Sur la tactique : « Il suffisait d’occuper un peu mieux le terrain. Je trouvais qu’on n’occupait pas assez bien le terrain, notamment dans notre jeu de position, sur cette première mi-temps, qui nous a mis de temps en temps dans la densité. Il ne faut surtout pas aller dans la densité et dans les duels contre ces équipes-là. Donc notre jeu a été meilleur en termes de position, ce qui fait qu’on les a mieux fait courir sur la largeur, et physiquement ils ont peut-être un peu accusé le coup. Et avec ce but-là, il fallait ensuite qu’ils se découvrent un petit peu évidemment, donc on a eu un peu plus d’espace ensuite pour s’exprimer. On a vu aussi que les entrants pouvaient amener du dynamisme, et aussi pas mal de solutions. On a senti qu’au fur et à mesure que la partie avançait, que nous avions progressé et avancé dans notre jeu de position, et surtout dans l’idée d’avoir moins de déchet technique, tout en allant vite pour les faire courir et les mettre en difficulté. Oui, tout au long du match, j’ai senti qu’on montait davantage en puissance. »

Source : Aquitaine Radio Live

Photo ©Loic Baratoux/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications