Téléchargez notre application Ligue 2

Bordeaux – David Guion veut « fermer le livre du championnat et écrire une nouvelle histoire avec la coupe »

Coupe de France

Les Girondins de Bordeaux entrent en lice en Coupe de France ce week-end, sur la pelouse du Stade Bordelais ! Deux absences dans le groupe professionnel sont à noter : Jacques Ekomié ne reviendra aux entraînements collectifs que la semaine prochaine, tout comme Lenny Pirringuel qui sera également laissé au repos après une petite alerte sur son mollet. Malcolm Bokele sera quant à lui probablement à disposition de David Guion, qui a dit en conférence de presse vouloir faire table rase de ce bon début de saison pour débuter cette compétition de la meilleure des façons.

A lire aussi >> Bordeaux – Thomas Jacquemier sur la vente de joueurs cet hiver : « On n’a pas vraiment d’obligation mais si on a des opportunités intéressantes, on ira le faire »

« Il faut mobiliser les joueurs. Se concentrer tout de suite sur ce nouvel objectif. Un match de coupe, c’est un match couperet. On n’a pas la chance de pouvoir se reprendre, tandis que le championnat récompense la régularité. Si on passe à travers d’un match, on peut se reprendre après. En coupe, on n’a pas de filet, il faut tout de suite être performant. Pendant 90 minutes, il faut prendre le dessus sur son adversaire. On peut penser que le club pro a un avantage, même si les équipes du monde amateur d’un très bon niveau comme peut l’être le Stade Bordelais en N2 bénéficient de jeunes joueurs qui ont été dans les centres de formation, qui sont très bien formés. Les staff de ces clubs-là sont très compétents aussi. Tous les ans, les écarts se réduisent. Après, il y a l’aspect psychologique, mental. Et là, il faut se mettre au niveau de l’adversaire. »

« Dès lundi, l’idée c’était de fermer le livre du championnat et d’ouvrir ce nouveau livre, écrire une nouvelle histoire avec la coupe. Il fallait basculer psychologiquement sur une autre histoire tout en s’appuyant sur ce qu’on fait de bien actuellement en championnat. On va devoir être très mobilisés […]. Il y a peut-être quelques garçons qui ont besoin de souffler, mais il faut trouver le bon ajustement, ne pas déséquilibrer l’équipe. Ce qui est important aussi, c’est de garder notre esprit de compétition. »

Photo Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications