Téléchargez notre application Ligue 2

QRM – Olivier Echouafni sur les retrouvailles avec Sochaux : « Je ne garde aucune amertume de mon départ »

Championnat

Sur une bonne série de trois matchs sans défaite, QRM veut de nouveau jouer les trouble-fêtes sur la pelouse de Sochaux ce samedi (19h) dans le cadre de la 13e journée de Ligue 2. Avant cette rencontre, l’entraîneur Olivier Echouafni s’est confié en conférence de presse, notamment sur ses retrouvailles à venir avec un club qu’il a coaché entre 2014 et 2015.

A lire aussi >> QRM – Andrew Jung sur son passage à Nancy : « J’ai appris à être mentalement plus fort »

« Le retour à Bonal, ce sera un petit moment particulier dans la saison car j’ai passé un peu de temps là-bas, dans des circonstances pas simples. Je suis content d’y retourner, j’y ai rencontré de belles personnes. Le contexte n’était pas évident, il y avait la relégation, le club sur le point d’être vendu. On ne savait pas trop dans quelle division on allait se situer avec l’histoire de la DNCG avec Lens. On avait appris 4 jours avant la reprise qu’on restait en L2, notre recrutement avait été décalé. On n’avait pas très bien débuté avant de faire une belle série. Je retiens beaucoup de belles choses avec des personnes qui sont encore dans le club aujourd’hui. Je ne garde aucune amertume, pas du tout, de mon départ. Cela m’a permis d’apprendre mon métier encore plus rapidement. C’était parfois difficile, mais je ne retiens que du positif dans la chance de pouvoir entraîner.

On veut poursuivre notre série, avec un col hors catégorie qui arrive. C’est un 2e match à l’extérieur après Dijon, on va jouer une équipe du Top 3, ils font vraiment partie des favoris. Quand on regarde les statistiques, il y a de l’efficacité offensive, de la rigueur défensive. Il y a aussi un engouement autour du club. Ils me font penser à Toulouse l’année dernière, ou Bordeaux. Ils n’ont pas très bien débuté mais ils ont fait une série incroyable pour les remettre devant. Je ne suis pas étonné : cela joue bien, et il y a de l’expérience et du vécu. Mais la saison sera longue pour tout le monde, avec des périodes euphoriques et difficiles à gérer. Nous, on espère poursuivre notre série le plus longtemps possible. »

Photo Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications