Téléchargez notre application Ligue 2

Bordeaux – Gérard Lopez : « Je n’aurais jamais pensé prendre autant de plaisir en Ligue 2 »

Championnat

Au lendemain de la fin du mercato estival, Gérard Lopez, le président des Girondins de Bordeaux s’est présenté en salle de presse ce vendredi. Jeudi, soir, le FCGB a bouclé l’arrivée de quatre joueurs qui viendront renforcer une équipe composée de jeunes joueurs qui a dépassé les attentes en Ligue 2 lors des six premières journées.

À lire aussi >> Ligue 2 (7e journée) – Les supporters de Bordeaux limités pour le déplacement à Paris

« On aurait pu bouger de façon plus proactive, sans les encadrements de la DNCG, mais le club a réussi un énorme défi. Ca n’a pas facilité les choses. Un grand merci aux joueurs qui ont patienté, qui ont fait un effort sur leur salaire, ça montre leur état d’esprit. Je trouve qu’on a aujourd’hui un groupe qui est extrêmement positif et qui représentent les valeurs que l’on souhaite montrer. Je n’aurais jamais pensé prendre autant de plaisir en Ligue 2. Je prends énormément de plaisir à cause du club. Et ça, je ne l’ai pas ressenti l’année passée. »

À propos de Yoann Barbet et Vital Nsimba, finalement recrutés après deux mois d’attente : « Je tiens à les remercier pour leur professionnalisme et leur caractère. Dès leur premier jour, ils ont fait partie du projet, ils ont aidé les jeunes à s’épanouir sur le terrain. A aucun moment, il n’y a eu des moments de lassitude, c’est un vrai exemple pour les jeunes. Ca prouve qu’ils ont un vrai amour pour les Girondins.  »

Sur les jeunes joueurs intégrés au groupe : « Quand on reprend un club qui à une masse salariale hors-norme par rapport à ce que ce devrait être, le but affiché était de faire confiance aux jeunes pour remonter. On se retrouve avec 12 jeunes. Ça ne fait que confirmer ce qui a été prévu, ça l’a accéléré. Cette année, on avait prévu d’en faire monter cinq ou six. L’année prochaine, on devrait revenir à un modèle normal. C’est exceptionnel, même en France ou les centres de développement sont d’un haut niveau, de faire monter 5 ou 6 joueurs tous les ans. C’était planifié. Ça nous a conforté dans l’idée que Bordeaux à cette capacité là. La voie est tracée par la force des choses mais elle l’aurait été de toute façon et on va continuer cette politique. »

Crédit photo ©Anthony Dibon/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications