Téléchargez notre application Ligue 2

Sochaux – Olivier Guégan : « On n’a pas gagné le rapport de force »

Championnat

Toujours pas de victoire, ni de but inscrit pour Sochaux après deux journées de Ligue 2. Les Lionceaux d’Olivier Guégan, malgré leur armada offensive, se sont inclinés samedi soir sur la pelouse de Grenoble (0-1), surpris pas un exploit individuel d’Abdoulie Sanyang. Dans les colonnes de l’Est Républicain, le coach revient sur la prestation de son équipe.

A lire aussi >> Bordeaux – David Guion après Rodez (3-0) : « Les joueurs ont mis beaucoup de cœur, et ils ont été récompensés »

« C’était un match qu’on maîtrisait bien jusqu’au but de Grenoble. Ce but nous a fait vraiment mal parce qu’on ne concédait pas d’occasions avant. Et dans ce genre de match, le premier qui marque a de grandes chances de l’emporter. Les conditions climatiques et le terrain étaient compliqués pour les deux équipes, mais on doit mettre plus d’intensité et de grinta dans les duels pour ambitionner des choses, notamment à l’extérieur face à un bloc aussi regroupé. Quand on mène 1-0, on peut se faire fesser. Maxence (Prévot) nous maintient le match. Dans l’ensemble, c’est insuffisant dans cette notion de duels. On n’a pas gagné le rapport de force dans ce domaine là. Il va vite falloir récupérer et se replonger sur le prochain match (ndlr, réception d’Amiens). Au delà du résultat, je juge l’ensemble de la prestation. On est en début de saison, tout n’est pas parfait, mais on est en capacité de faire beaucoup plus dans tous les domaines. »

Photo  ©Dave Winter/FEP/Icon Sport

Vos commentaires :

  1. Allo ? Il y a un pilote dans l’avion sochalien ? La semaine dernière Vincent Hognon n’a pas fait le déplacement à Sochaux pour rien. Il a vite vu qu’en abandonnant la maîtrise du jeu à l’adversaire et en l’installant dans une fausse sécurité, il pouvait lui faire très mal sur un ou deux coups de boutoirs. C’est exactement ce qui s’est passé à Grenoble. Et ce ne fut pas un rapport de force mais une tactique gagnante : après 30 mn à sens unique où Sochaux s’est baladé sur le ton “attention c’est nous les kéké favoris pour la montée” les 2 ou 3 attaques placées grenobloises ont mis la panique dans la boutique ! Devant, l’association Kalulu/Sissoko ne fonctionne pas ; tout est brouillon, Kalulu ne réussi presque rien et la cerise sur le gâteau est la sortie de Sissoko qui, lui, aurait planté le pénalty synonyme du partage des points. S’appuyer sur les cadres pour se faire écouter, je veux bien … Mais à un moment, il faut faire des choix et les assumer ; le plus tôt sera le mieux. Donc, chaque fois que Sochaux jouera à la baballe en pensant maîtriser les débats et en laissant le temps à l’adversaire de se regrouper pour faire bloc dans les 20 m et rendre tout jeu technique quasi-impossible, cela se traduira par zéro but. Le système de jeu et le positionnement de certains joueurs sont à revoir. Il n’y a pas le feu mais avec la sécheresse cela risque d’arriver plus tôt que prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications