Téléchargez notre application Ligue 2

La Ligue 2 de retour en clair, le choix de Bordeaux-VA… Entretien ML2 avec Jérôme Saporito, directeur du pôle TV de la Chaîne L’Équipe

Championnat

La Ligue 2 a fait son grand retour en clair sur les antennes de La Chaîne L’Equipe lors de la première journée. Cette saison, le multiplex ne sera plus accessible sur la TNT (diffusé par Amazon), mais le match directeur du multi sera, lui, disponible en intégralité ! Lors de la J1, L’Équipe avait fait le choix de retransmettre Bordeaux-VA à la place du Metz-Amiens initialement prévu. Directeur du pôle TV du groupe, Jérôme Saporito a accordé un entretien à MaLigue2 pour évoquer la place de la L2 sur la chaîne 21.

A lire aussi >> Statistiques/Buts – La Ligue 2 habituée aux démarrages en douceur

MaLigue2 : La Ligue 2 a fait son retour sur La Chaîne L’Équipe samedi, c’était important pour le groupe de retrouver cette compétition ?

Jérôme Saporito : Nous avions fait l’expérience l’année dernière de la Ligue 2, et nous avions vu que cela correspondait à l’ADN de la chaîne. C’est une chaîne populaire, très franco-française. Donc avoir cette ouverture sur la L2, qui dispose d’un maillage sur tout le territoire, cela nous correspond. On avait à cœur de continuer cette aventure.

La saison dernière, vous diffusiez l’ensemble du multiplex. Cette saison, il y aura une affiche en intégralité chaque journée : qu’est-ce qui a motivé ce choix, et avez-vous tenté de récupérer de nouveau le multiplex auprès d’Amazon ?

Il faut revenir à la base. Le multiplex est un droit acquis par Amazon lors du dernier appel d’offres. Ils avaient eu la politique, lors de leur première année, de se concentrer plutôt sur la L1, et avaient donc confié le multiplex à L’Équipe. Nous l’avons mis en valeur. Ensuite, c’était leur choix de récupérer ce lot. A partir du moment où ces droits leur appartiennent, il n’y avait pas grand-chose à faire pour nous. Et je les comprends, car c’est un beau produit. Dans un second temps, nous nous sommes mis autour de la table pour pouvoir continuer à proposer de la L2. Nous nous sommes rapidement entendus sur la diffusion de ce “choix 3”, soit le premier choix du multiplex (les deux premiers choix sont les matchs décalés sur beIN Sports, ndlr).

Le groupe a communiqué sur les belles audiences du match Bordeaux-Valenciennes (0-0) de la 1ere journée, de quoi être satisfait ?

Oui, il y a une forte appétence pour le football en clair de façon générale. La Ligue des Champions, la Ligue 1 et la L2 sont diffusées sur des chaînes payantes. Cette petite fenêtre a de la valeur, et nous sommes contents de voir la satisfaction des gens qui nous regardent. Plus ils sont nombreux, mieux cela se passe pour nous aussi. Nous sommes très heureux d’avoir ce succès au rendez-vous, car cela montre qu’on a bien fait de vouloir conserver ce feuilleton de la L2 sur nos antennes.

https://twitter.com/lequipe_pro/status/1553678624200556546

Il y a eu quand même quelques grincements de dents auprès des supporters de Metz et d’Amiens qui pensaient avoir accès à ce match en clair avant la réintégration de Bordeaux en L2…

Je comprends leur déception, bien sûr. Mais Metz et Amiens seront bientôt au programme. Le fait d’avoir cette affiche phare du multiplex, c’est la certitude d’avoir des équipes différentes au long de la saison. Là, le contexte était particulier. On était forcément soumis à l’attente de savoir si Bordeaux allait évoluer ou non en Ligue 2. La décision est tombée le mercredi, on s’est posé des questions par rapport aux supporters de Metz et d’Amiens auprès de qui nous avions déjà annoncé la diffusion du match… Quand on a appris que le stade serait à guichets fermés à Bordeaux, on s’est dit que ce serait dommage de ne pas changer d’affiche. On s’était gardé cette solution au cas où, et on en avait déjà discuté avec la LFP. Pendant quelques journées, Bordeaux va faire partie des grosses attentes en L2 de la part des spectateurs. Et puis ensuite, naturellement, on ira chercher la plus belle affiche du multiplex à chaque fois.

Quel sera le dispositif mis en place autour de cette affiche diffusée en intégralité ?

Pour le moment, nos commentateurs sont à Paris, et nous envoyons une équipe sur place pour recueillir les réactions des joueurs, présenter l’affiche en avant-match etc. Ce sera évolutif, car on est une chaîne à dimension humaine. On fera le point avec les commentateurs par la suite, fin août ou début septembre, pour envisager l’avenir.

Quel bilan tirez-vous de la première année de diffusion de la L2 sur votre chaîne lors de la saison 2021-2022 ?

Le bilan a été très positif. Les audiences étaient au rendez-vous, avec un peu moins de 400 000 téléspectateurs en moyenne chaque week-end, ce qui représente beaucoup de monde. Nous sommes un bon complément pour les gens qui ne peuvent pas s’abonner aux offres payantes. Cela ne vient pas se substituer. Le fan de Caen, de Rodez, de Pau etc est abonné car il veut voir son équipe en intégralité. Passer d’un match à un autre, c’est un peu frustrant pour lui. Maintenant, on va vraiment avoir le temps de mettre en avant les joueurs et leurs qualités sur la longueur d’un match. La semaine dernière c’était Bordeaux, mais rapidement ce sera ensuite Metz, Amiens, Sochaux, Caen, Le Havre, Guingamp… Le championnat est riche et permet de découvrir des joueurs. C’est un enjeu sympa autour de la Ligue 2, on aura rempli notre mission si on fait découvrir des jeunes talents et qu’on propose du spectacle.

La Chaîne L’Équipe a trouvé un accord avec Amazon pour diffuser un peu de L2 en clair. Pourrait-il y avoir la même chose à l’avenir sur de la Ligue 1 ?

Là, vous allez un peu vite en besogne (sourire). On va déjà bien travailler sur le produit L2, et on verra ce qu’il est possible de faire. La Ligue 2 en clair, c’était quelque chose de complètement utopique un mois avant le lancement de la saison 2021-2022. On fait les choses dans l’ordre, pour faire en sorte de proposer de belles choses autour de la L2. Et s’il y a des opportunités… On verra, on est habitués à pouvoir en saisir. La Coupe de France ? On regarde tous les droits. On est très large, on diffuse 50 sports différents. Après, il y a la réalité économique. On fait avec notre budget. Il nous permet de faire certaines choses, et d’autres non. Ce n’est pas très grave, cela fait partie du jeu. S’il y a des opportunités, on essaie de les saisir. Si c’est hors-budget, c’est la vie.

Propos recueillis par Dorian Waymel

Vos commentaires :

  1. c’est vrai que pour les médias la ligue 2 se résume à 3 clubs (Bordeaux, st Etienne et PFC) les autres ne valent pas grand chose, on verra dans quelques temps si vos grands clubs sont à la hauteur, cordialement

  2. Guedon a raison : 2 diffusions en clair = 2 x Bordeaux . Que l’ Equipe nous dise clairement que si, à chaque fois, c’est Bordeaux, PFC ou ASSE, nous attendrons la rencontre avec notre club favori pour regarder le “clair” … Claro ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications