Téléchargez notre application Ligue 2

Bordeaux / Villefranche – Philippe Terrier : « On voyait bien la pression qui avait été mise sur le CNOSF »

Actualités

Le FC Villefranche Beaujolais ne dépose pas les armes. Quelques heures après l’avis favorable au maintien de Bordeaux en Ligue 2 rendu par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Philippe Terrier, le président du club caladois, 3e de National en mai dernier et candidat au repêchage, a livré sa réaction à RMC Sport. Pour le dirigeant, le comité a cédé à une forme de pression, dont la nature n’est pas précisée.

A lire aussi >> Grenoble – Vincent Hognon après Villefranche (0-2) : « Cela remet tout le monde les pieds sur terre »

«  C’est la décision qu’on attendait. On voyait bien la pression qui avait été mise sur le CNOSF. On a la preuve que la pression, ça peut marcher. Ils ont suivi Bordeaux. Mais est-ce qu’ils avaient vraiment le choix ? J’ai toujours cru aux instances. J’espère qu’elles ne vont pas lâcher. On a beau parler de l’histoire de Bordeaux, du club historique, il y a des règles et j’espère qu’on va les appliquer. » Si les nouveaux éléments apportés par Gérard Lopez ne sont pas remis en question par le patron du FCVB, le timing ne passe toujours pas : « Il ne peut pas y avoir deux poids, deux mesures. Ils avaient deux passages devant la DNCG pour présenter un dossier fiable. Bordeaux ne l’a pas fait et n’a même pas pris les dispositions pour travailler comme il faut. Ils savaient qu’ils auraient des recours et des moyens pour mettre la pression. Ils ont bafoué la DNCG. Pour moi, on est toujours en Ligue 2. »

Photo ©Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications