Téléchargez notre application Ligue 2

Tour des clubs (5/20) – Max Marty (Grenoble) : « On doit devenir un gros club de Ligue 2, c’est notre objectif »

Championnat

Notre tour des clubs se poursuit en vue de la reprise de la Ligue 2 le 30 juillet prochain. Notre cinquième étape nous mène ce mercredi du côté de Grenoble. Après un championnat 2021-2022 plutôt décevant conclu à la 15e place, le GF38 se veut revanchard pour faire mieux, et s’installer à terme comme un poids lourd de la division. Entretien avec le directeur général du club, Max Marty, pour faire le tour de l’actualité du club isérois.

A lire aussi >> Mercato – Officiel : Akim Abdallah quitte Grenoble pour un autre club de Ligue 2 !

MaLigue2 : Max, quelles leçons ont été tirées de la saison écoulée dans la construction de votre intersaison cette année ?

Max Marty : Il y a deux ans on avait fait une très belle saison en finissant quatrièmes. Et on s’était séparé de quatre joueurs majeurs, il fallait le faire pour gagner un peu d’argent sur les transferts. Mais on a fait des mauvais choix, notamment moi, l’année dernière. L’intersaison a été compliquée, je n’ai pas assez sécurisé le recrutement. Quand on perdait quatre de nos meilleurs joueurs, il fallait les remplacer par des joueurs sécurisants, ce qui n’a pas été fait. Cette année, on a déjà décidé de garder les meilleurs, notamment sur le plan offensif. On a aussi ouvert la porte à des éléments qui nous l’ont demandé : Achille Anani, Akim Abdallah qui a rejoint Rodez, peut-être demain Jordy Gaspar. On va bien travailler sur le recrutement de leurs remplaçants. On a essayé de se renforcer, notamment offensivement, et en rajeunissant l’effectif. On a essayé d’être beaucoup plus prudents, de prendre des joueurs qui correspondaient à ce que voulait faire le coach.

Vincent Hognon est arrivé en cours de saison. On a appris à se connaître pendant six mois, quel était son style de jeu. On se connaît mieux, on travaille bien ensemble pour avoir, je pense, une équipe qui sera plus performante que l’année dernière. Notre objectif est dans un premier temps de voir ce qui se passe. On a bien débuté notre préparation avec deux victoires, c’est toujours mieux que de perdre, même si ce n’est pas encore vraiment significatif. On veut renforcer l’effectif avec l’arrivée d’un milieu de terrain et d’un défenseur central avec un peu d’expérience. Notre ambition est de faire mieux que l’an dernier, surtout dans une année à quatre descentes. On veut être plus solides, en phase avec le niveau. On sait que l’équipe sera meilleure. Mais le foot, c’est un concours, pas un examen. On peut avoir une meilleure équipe et ne pas faire mieux, ça dépend aussi des autres. Tout le monde travaille, se renforce, construit de belles équipes. Nous, on sait en interne qu’on est mieux que l’année dernière.

C’est votre ressenti sur ces premières semaines de préparation avec déjà deux victoires contre des clubs de L1 (Auxerre et Clermont) ?

Il y a deux façons de voir le foot : celle de vouloir mettre un but de plus que l’adversaire, ou celle d’en prendre un de moins. Il faut trouver le bon équilibre entre les deux. On est content de n’avoir pris qu’un but sur ces deux premiers matchs (2-1, 1-0), et d’en avoir marqué au moins un à chaque fois. On sait qu’on a un meilleur potentiel offensif, qu’on est capable de marquer. Mais il faut trouver cet équilibre avec l’aspect défensif aussi. Les signes sont bons, le groupe vit bien, mais j’ai de l’expérience, c’est la compétition qui fera des différences. Mais il ne faut pas se cacher, on a une équipe plus structurée que l’an dernier, plus adulte, plus mobile, capable de marquer. Pour définir notre ambition, on veut faire mieux que l’année passée, c’est une évidence. Mais je ne sais pas jusqu’où nous serons capables d’aller, on ne peut pas le dire pour l’instant.

Au niveau du mercato, trois joueurs ont rejoint le club, êtes-vous dans les temps de ce que vous aviez prévu ?

On est calé avec un milieu, et on vise un défenseur central d’ici la fin de semaine. Il faut aussi remplacer Akim Abdallah, on a des pistes mais pour le moment on a un titulaire au poste donc nous ne sommes pas dans l’urgence. Puis, suivant les mouvements des joueurs autorisés à nous quitter, on travaillera sur des remplaçants éventuels. Après, on fixera à un moment donné une deadline car quand le championnat a commencé, c’est parfois plus compliqué de remplacer ses joueurs. On va continuer de discuter tranquillement avec les joueurs et leurs conseillers et on verra jusqu’à quand la porte reste ouverte pour ne pas déstabiliser l’équipe.

« Pour faire venir le public au stade, il faut créer du bonheur, une aventure en championnat ou en Coupe »

Hormis Achille Anani et Jordy Gaspar, d’autres joueurs peuvent-ils être susceptibles d’être vendus en cas d’offres ?

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications