Téléchargez notre application Ligue 2

Bordeaux – Deux conciliateurs du Tribunal de Commerce pointent des « erreurs manifestes » de la DNCG

Championnat

Bordeaux n’a toujours pas dit son dernier mot, même après avoir été débouté en appel par la commission de discipline de la DNCG. A l’heure actuelle, le club au scapulaire est rétrogradé en National 1 par le gendarme financier du football français. Si rien ne change d’ici le début du championnat de Ligue 2, les Girondins pourraient bien faire faillite et repartir du niveau National 3, où évolue actuellement l’équipe réserve. Mais le club a fait appel à différents recours pour obtenir gain de cause auprès du Tribunal administratif.

A lire aussi >> Bordeaux – Gérard Lopez annonce avoir ajouté 14 millions d’euros

En effet, deux conciliateurs du Tribunal de Commerce de Bordeaux mènent actuellement le processus de conciliation et ont montré des anomalies dans la motivation de la DNCG envoyée aux Girondins. Parmi les quatre points désignés comme comportant des “erreurs manifestes”, le journal Sud Ouest évoque la date de l’augmentation de capital promise la saison dernière. En effet, Jogo Bonito (société de Gérard Lopez) a bien injecté 10M€ en août 2021 contrairement aux affirmations de la commission.

Dix autres millions d’euros, apportés au mois de juin d’après le quotidien, n’ont pas été pris en compte par la commission à cause d’une confusion dans les conditions de cette augmentation de capital, forcément liée à l’avenir du club. Bien que ces erreurs ne soient pas synonyme de survie pour le FCGB, les éléments évoqués par les administrateurs judiciaires (Franck Michel et Maxime Lebreton), qui ont écrit directement à la FFF et à la Ministre des Sports, pourraient être un atout en cas de référé en suspension devant le Tribunal Administratif. Affaire à suivre…

Source : sudouest.fr

Crédit photo : Dave Winter/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications