Téléchargez notre application Ligue 2

Entretien ML2 – Hervé Della Maggiore (Villefranche) : « On est prêt pour le 30 juillet »

Actualités

Ligue 2 à 19 ou à 20 ? Alors que les chances des Girondins de Bordeaux de jouer dans un championnat professionnel la saison prochaine s’amenuisent, le FC Villefranche-Beaujolais est déterminé à se saisir de la place vacante. 3e du dernier championnat de National et participant malheureux au barrage contre QRM, le club Rhodanien réclame d’être repêché, par la voix du président Philippe Terrier, mais aussi par celle du coach, Hervé Della Maggiore, contacté par nos soins ce mercredi.

ML2 : Bonjour Hervé Della Maggiore, votre président semble très déterminé à jouer en Ligue 2 la saison prochaine, on imagine que c’est également votre cas ?

HDM : Bien sûr. Il y avait un règlement en début de saison qui stipulait qu’en cas de rétrogradation d’un club de Ligue 2, le perdant des barrages était le premier repêché. Il est vrai qu’il y a eu des changements en cours de saison mais en début de saison, il y a un règlement qui est établi et pour nous il est intolérable d’entendre que les règles du jeu sont différentes du début de saison. C’est pour ça qu’on y croit. On est en Ligue 2 si Bordeaux s’arrête là dans la procédure.

Bordeaux a deux semaines pour faire appel devant le CNOSF, les procédures risquent de durer encore un peu, cela ne vous rend-il pas un peu pessimiste sur l’issue du dossier ?

HDM : Non, je me souviens que le Paris FC avait été repêché au dernier moment il y a quelques saisons (ndlr, le 25 juillet 2017, à la place de Bastia). Ils avaient perdu les barrages contre Orléans. je le sais car ce sont les seuls barrages que je n’ai pas faits ! Je les avais même commentés pour Canal +. Et ils avaient fait une belle saison (8e place) donc ça ne les avait pas trop pénalisés. On espère que le règlement sera appliqué, en tout cas le règlement donné en début de saison. On est prêt, le club est prêt, on a notre terrain de repli. On a un budget qui est validé pour le National et qui va l’être pour la Ligue 2 si on nous le réclame. On ne comprendrait pas qu’on ne soit pas repêché, ça c’est sûr […] C’est un statut professionnel que le club obtiendrait. Les joueurs sont en attente de ça. Le staff, tout le club est en attente de ça. C’est une décision importante pour nous et on attend le positif.

Si une décision positive devait arriver, vous seriez prêts, notamment sur le recrutement ?

HDM : Sur le recrutement, on a déjà avancé. Moi, j’ai émis les deux possibilités quoiqu’il en soit. C’est vrai qu’on va se laisser deux ou trois portes de recrutement en plus mais quoiqu’il en soit, on ne sera pas en retard. On sait très bien que sur les derniers jours du mercato, on arrive à faire des coups. Je me répète mais à l’époque, le PFC avait recruté aussi sur les dernières semaines quand ils ont su qu’ils seraient repêchés et ils ont fait une belle saison. Quoiqu’il en soit, même si on avait dû rester en National, on ne se serait pas précipités dans le recrutement parce qu’il y a beaucoup de joueurs sur le marché. On sait que les joueurs sont très exigeants aujourd’hui et un peu plus raisonnés en fin de mercato. Et même si on commence le championnat avec l’effectif qu’on a aujourd’hui, ça n’empêchera pas de recruter par la suite.

Vous avez déjà repris l’entraînement (le championnat de N1 ne débute que le 12 août) ?

HDM : On a repris lundi, on a déjà un match samedi contre Dijon, avec des joueurs à l’essai, on sera 26 pour ce match. On est prêt pour le 30 juillet, on sera prêt.

https://twitter.com/FCVB_officiel/status/1544262901602684928

Vous aviez anticipé la préparation en vue d’un éventuel repêchage ?

Nous, on a fini plus tard que les autres avec l’histoire des barrages. Donc on a pas anticipé, on a laissé trois semaines-un mois de vacances pour que les joueurs récupèrent. Après la préparation on l’a démarrée et après on va s’adapter par rapport à la division dans laquelle on va jouer. Mais en tout cas, ça ne va pas nous poser de problème.

Crédit photo : Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications