Téléchargez notre application Ligue 2

Le bilan de la saison, le mercato… Entretien ML2 avec Fred Hébert, directeur sportif du Paris FC

Championnat

Le Paris FC a disputé trois fois les play-offs sur les quatre dernières saisons de Ligue 2, mais n’a pas encore réussi à franchir ce cut. Le club de la capitale mise sur la stabilité et quelques renforts d’expérience pour se montrer de nouveau compétitif en vue des deux premières places en 2022-2023 dans un championnat qui s’annonce féroce. Le directeur sportif, Frédéric Hébert, a pris le temps de faire le bilan et de parler mercato sur MaLigue2 ce vendredi.

A lire aussi >> Mercato : Officiel – Chambly (N2) recrute un jeune du Paris FC

Photo by Dave Winter/Icon Sport

MaLigue2 : Avant de nous pencher sur la saison qui arrive, quel bilan avez-vous tiré de ce championnat 2021-2022 avec ce revers en play-off 1 contre Sochaux (1-2) ?

Fred Hébert : On a réalisé une excellente saison. On termine 4e avec 70 points, je pense qu’on ne peut pas trouver beaucoup d’autres équipes qui ont fait cela par le passé. Par exemple, notre coach Thierry Laurey est monté deux fois avec le GFC Ajaccio puis Strasbourg, avec 65 et 67 points. Il a même été sacré champion avec le RCSA avec ce total de points ! Aujourd’hui, avec ce nombre de points, cela n’aurait même pas suffi à finir dans le quintet de tête… C’est incroyable. Les cinq équipes devant ont vraiment carburé, il y a eu 10 points d’écart entre le 5e et le 6e. Donc notre saison est tout à fait satisfaisante.

On a eu un moment charnière avec beaucoup de blessés sur le plan offensif en même temps. Cela a été le point noir de la saison. Si on avait eu tout le monde au moment le plus important, je pense qu’on ne serait pas passé loin de pouvoir monter directement. Après, ce play-off… Je pense que tout le monde l’a vu. C’est forcément frustrant quand tu rates un penalty à la 3e minute, que tu marques à la 8e et que tu loupes de nouveau un péno à la 12e minute… Au quart d’heure de jeu, il y aurait dû avoir au moins 2-0, et ensuite Alimany Gory se blesse. Pire, on ne prend presque pas un rouge de la saison et Moustapha Name prend un 2e jaune avant la mi-temps. On prend les deux buts dans les arrêts de jeu de chaque période, c’est un peu un scénario à l’image du manque de réussite sur les moments clés de la saison.

Au sujet des blessés justement, cela résulte-t-il simplement d’un manque de chance ?

Déjà, cela aurait pu être un peu plus équilibré au sein de l’effectif dans chaque secteur de jeu. Là, comme par hasard, ce sont six ou sept attaquants qui ont été touchés. On réfléchit à ce problème. On va voir ce qu’on peut faire en interne sur cet aspect-là. Ce sont des choses qui arrivent dans une saison, je pense qu’on n’est pas les seuls concernés par les blessures.

Contrairement à l’été dernier (départ de René Girard, ndlr), la stabilité sera de mise sur le banc pendant l’intersaison avec le coach Thierry Laurey qui rempile ?

Thierry a réalisé un excellent travail. Il a l’expérience de la Ligue 2 et de la Ligue 1 avec Strasbourg. Il repart avec nous, il n’y aura aucun revirement de situation. Il continue avec nous et on est très content qu’il soit avec nous. Il est pleinement impliqué sur la constitution de l’effectif, il n’y a pas de débat.

Quels sont les axes de progression identifiés afin de renforcer encore cet effectif ?

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications