Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Notre équipe-type de la saison 2021-2022 !

Championnat

La saison de Ligue 2 n’est pas encore tout à fait terminée avec les play-off puis les barrages d’accession et de relégation à venir. Néanmoins, la fin de la saison régulière permet de vous présenter l’équipe-type de la rédaction de MaLigue2 pour cette édition 2021-2022. C’est parti !

Gardien

Pas vraiment de débat possible tant la défense de l’AC Ajaccio s’est montrée impériale cette saison. Dans les buts, Benjamin Leroy a passé 20 match (!) sans encaisser cette saison. Ses performances ont permis au club corse de prendre de nombreux points qui ont fait la différence au moment d’acquérir la montée directe en Ligue 1. Mention spéciale aussi à François-Joseph Sollacaro, qui a parfaitement tenu le poste également quand il le fallait, notamment sur les derniers matchs décisifs de la saison.

Benjamin, Leroy des clean-sheet cette saison ! (© Photo Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

Défense

A droite, Mikkel Desler et ses 36 poumons ont permis à Toulouse de ne pas douter à ce poste. D’ailleurs, le Danois a été titularisé lors des 38 matchs, preuve de sa bonne santé et sa régularité. Dans l’axe, la charnière Ismaël Aaneba (Sochaux) – Anthony Rouault (Toulouse) s’impose. Rasmus Nicolaisen aurait également pu prétendre être à la place de son coéquipier tant les deux étaient complémentaires. Nous avons choisi de ne pas titulariser Oumar Gonzalez (AC Ajaccio) car au-delà de ses performances sportives excellentes, son comportement toujours très limite et agaçant sur le terrain tout au long de la saison lui fait perdre quelques points. Enfin à gauche, Ali Abdi (Caen) a réalisé une belle deuxième partie de saison, retrouvant son haut niveau du Paris FC à un poste où la concurrence est sans doute la moins forte en général en Ligue 2. Il est d’ailleurs le seul à conserver sa place dans notre équipe-type par rapport à la saison dernière.

Milieu de terrain

Avec une ligne de quatre comme cela, on peut se régaler ! On va pas se mentir, il y aura sans doute des espaces sur l’aspect défensif, mais nous avons privilégié la créativité. Avec un duo Branco Van den Boomen (Toulouse) – Youssouf M’Changama (Guingamp) qui a marché cette saison sur la Ligue 2 dans le jeu comme sur les coups de pied arrêtés avec leur qualité de frappe incroyable. Ils ne sont pas pour rien les deux meilleurs passeurs de la division. A droite, Gauthier Hein s’est révélé comme le patron de l’AJ Auxerre cette saison et a pris une dimension immense à droite, comme dans l’axe parfois. Enfin à gauche, Riad Nouri sort une énorme saison à 36 ans (9 buts, 4 passes) et a été le moteur de l’attaque d’Ajaccio, avec qu’il aura l’occasion de découvrir l’élite l’an prochain.

Attaque

Rhys Healey, le meilleur buteur de la saison ! (Photo ©Christophe Saidi/FEP/Icon Sport).

Enfin, pas vraiment de débat possible non plus concernant l’attaque. Meilleur buteur du championnat avec 20 réalisations, Rhys Healey (Toulouse) figure évidemment dans notre équipe-type. Il est accompagné du maestro Gaëtan Charbonnier toujours aussi précis (17 buts) devant le but et altruiste (7 passes décisives). Bref, indispensable pour une équipe qui vise une montée.

Le banc

Vincent Demarconnay (Paris FC) n’est pas le gardien qui fait le plus de bruit, mais il est toujours l’un des plus réguliers en Ligue 2. Son flair sur les penalties a aussi encore tiré bien des épines du pied au club de la capitale cette saison. En défense, on retrouve Maxime Sivis (Guingamp) littéralement en feu sur son côté droit en deuxième partie de saison. Gédéon Kalulu (Ajaccio) est parfait par sa polyvalence pour jouer aussi bien à droite, dans l’axe ou à gauche au besoin. Au milieu, Moustapha Name (PFC) a été excellent encore cette saison et n’aura malheureusement manqué que son play-off devant Sochaux mardi soir. Il est accompagné de Tony Mauricio (Sochaux) qui a porté l’attaque du FCSM à de nombreuses reprises à droite ou dans l’axe. Enfin en attaque, Ratao (Toulouse) s’est parfaitement adapté à la Ligue 2 et peut servir de joker de luxe, tandis que Frantzdy Pierrot (Guingamp) a confirmé qu’il faisait partie des tout meilleurs de la division derrière Charbo et Healey !

Le coach

Si Philippe Montanier aurait également mérité la place de coach de cette équipe en créant un Toulouse ultra spectaculaire (82 buts), c’est bien Olivier Pantaloni que nous avons choisi de distinguer ! Avec des moyens et un budget bien plus limités que d’autres écuries, l’AC Ajaccio a réalisé un véritable exploit en montant directement en L1. Le chef d’orchestre corse est évidemment à l’origine de celui-ci avec un travail technique, tactique (pressing intense à la perte, bloc équipe très compact) et mental titanesque réalisé auprès des joueurs pour leur faire atteindre le Graal !

Nos explications en vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications