Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 (Play-off 1) – Paris FC-Sochaux : un ticket pour l’espoir

Actualités

Ce mardi au stade Charléty, le Paris FC reçoit le FC Sochaux-Montbéliard pour le premier tour de play-off d’accession à la Ligue 1. Le vainqueur affrontera Auxerre vendredi, continuation d’un tortueux périple vers l’élite. Jamais aucune équipe n’est parvenue à monter en passant par ce tour de pré-barrage… pour l’instant. Voici la présentation de la rencontre.

A lire aussi >> Ligue 2 – Les compositions probables du play-off Paris FC-Sochaux !

Paris battu par les flots…

Impérial entre novembre et mars, le Paris FC semblait appelé à une gloire plus grande que l’honneur de disputer, une nouvelle fois, les play-offs de Ligue 2. Auteurs d’une série de 16 matchs sans défaite, les hommes de Thierry Laurey ont pu caresser l’idée d’une montée directe, avec quatre points d’avance sur Ajaccio au terme de la 28e journée de championnat mais il a fallu qu’une vague de blessures s’invite dans la saison parisienne. Si les premiers touchés font leur retour (on devrait revoir Lamine Gueye absent depuis le 26 février), il faudra faire sans le patron de la défense Ousmane Kanté et le pivot de l’attaque, Khalid Boutaïb. L’effectif de la capitale semble proche de ses limites physiques et doit rejouer 72 heures après avoir vaincu Grenoble… et peut-être 72 heures avant de défier Auxerre.

A 100% de ses capacités, le PFC est une équipe redoutable, la troisième meilleure attaque de Ligue 2. Le stade Charléty, dont on remarque parfois les affluences modestes, n’en est pas moins une forteresse ou aucun des autres candidats à la montée n’est venu s’imposer cette saison (une seule défaite à domicile, lors de la 7e journée contre Caen, 0-1). Auxerre, Ajaccio, Sochaux : le Paris FC a battu la plupart des autres ténors du championnat lors de la phase retour. Seul Toulouse s’est montré trop fort (1-2).

Enfin, le Paris FC connaît l’étape des play-offs comme sa poche à présent pour y avoir échoué deux fois lors des trois dernières saisons. Vincent Demarconnay, Cyril Mandouki ou encore Julien Lopez ont été de toutes ces mésaventures et leur expérience sera attendue pour guider leurs plus jeunes partenaires.

Enfin le grand soir pour Sochaux ?

Pierre après pierre, Omar Daf a reconstruit l’édifice sochalien pour en refaire un candidat crédible à la montée. Sous ses ordres depuis l’automne 2018, le FCSM fait un peu mieux chaque année. L’occasion est donnée de sauter quelques étapes cette année. A cette fin, les Lionceaux vont devoir battre un rival direct, ce qu’ils ont eu tant de peine à faire cette saison. Contre les autres membres du Top 5, les Franc-Comtois n’ont obtenu qu’une seule victoire… contre le Paris FC, lors du match aller à Bonal (2-0). Le bilan est encore moins engageant en déplacement : quatre défaites à l’extérieur.

Malgré ces quelques faux-pas, Sochaux a tout de même terminé la saison régulière sous le signe de la progression, avec une seule défaite concédée lors des dix dernières rencontres. En ce qui concerne les grandes affiches, les Lionceaux ont montré des dispositions encourageantes contre Toulouse (1-1) il y a moins d’un mois. Le FCSM est aussi une des équipes les plus tranchantes dans le dernier quart d’heure voire dans le temps additionnel et sera susceptible de faire basculer le match au meilleur moment.

Sochaux aura aussi l’avantage de se présenter avec un effectif au complet. Omar Daf s’est même payé le luxe de faire tourner son groupe lors de la dernière demi-heure contre Dijon. Le redoutable milieu de terrain du FCSM (Mauricio, Weissbeck, N’diaye, etc) arrive à Charléty en pleine possession de ses moyens.

Crédit Photo ©Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications