Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Thierry Laurey tacle l’arbitre du match de VA, et évoque la gestion de l’effectif contre Amiens

Championnat

Le Paris FC ne peut plus monter directement en Ligue 1, mais vise encore une place sur le podium pour recevoir en play-off 2. Pour cela, la victoire sera obligatoire en déplacement à Amiens ce samedi (19h) dans le cadre de la 37e journée de Ligue 2. Avant ce match, l’entraîneur Thierry Laurey a fait le point en conférence de presse, et regrette les cartons accumulés lors du match précédent face à Valenciennes (1-1) qui vont demander une gestion de l’effectif face à l’ASC.

A lire aussi >> Ligue 2 – Forte mobilisation aussi au Paris FC pour le déplacement à Amiens

« On a un problème de cartons jaunes à surveiller. On a des garçons qui peuvent être suspendus pour le play-off s’ils en prennent un contre Amiens. Puisque M.Paradis a décidé de nous distribuer des cartons gratuitement lors du dernier match (Paris-VA, 1-1), forcément, ça nous plombe. Il a eu du mal à le comprendre mais c’est comme ça. C’est le problème de l’arbitrage en Ligue 2. Parfois les arbitres arrivent, il n’y a aucun carton et c’est open bar. Parfois au bout d’un quart d’heure tu as déjà 3-4 cartons sortis sur des matchs similaires. Cela nous coûte cher également au classement du fair-play. Cela a semblé faire rire M.Paradis, mais moi je le prends très au sérieux.

Amiens ? Je n’arrive pas à comprendre qu’ils soient 13e

On a aussi des garçons qui ont besoin de reprendre du temps de jeu et c’est un peu embêtant de préparer quelque chose alors qu’on a encore de l’enjeu. Malgré tout, on vise mieux que la 5e place. Si on peut en gratter une ou deux, c’est parfait. Mais on est obligé de faire de la gestion parce qu’on a eu pas mal de blessés à un moment donné et qu’on anticipe aussi le ou les matchs de play-offs après la fin du championnat. Amiens ? Je n’arrive pas à comprendre qu’ils soient 13e. Avec l’effectif qu’ils ont, waouh. C’est hallucinant, avec un goal average positif en plus. Je vois des matchs, ils ont pris le ballon ils le confisquent. Quand je vois Caen 9e, Nîmes 8e et nous 5e, je me dis qu’on a fait du bon boulot. Tous les matins, on devrait remercier le Bon Dieu de nous avoir mis là. Sur la durée d’une saison, on est obligé d’avoir tout qui part dans le bon sens pour nous. Sinon, on est en difficulté. Notre position actuelle, à une place près, c’est celle-là. On n’a pas de marge sur Le Havre ou Guingamp qui sont juste derrière nous. Avoir 12 points d’avance sur EAG, c’est qu’on a fait un boulot correct. »

Source : Paris FC

© Photo Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications