Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 (35e journée) – Ajaccio et le Paris FC trébuchent, Sochaux en profite, Grenoble à l’abri !

Championnat

Nous avons eu le droit à un multiplex très animé lors de cette 35e journée de Ligue 2. Outre les tristes événements vus à Nancy ainsi que les trois buts de QRM, le Paris FC a de nouveau raté le coche alors qu’Ajaccio est accroché à Valenciennes. Sochaux en profite pour remonter à la 4e place. Beaucoup de buts à Dijon sont venus égayer la soirée, alors que Rodez a recollé au score puis s’est effondré dans un match fou à Nîmes.

A lire aussi >> Ligue 2 – Le match Nancy-QRM définitivement arrêté, l’ASNL file en National 1 !

Pas de but entre Valenciennes, pire équipe de Ligue 2 à domicile, et Ajaccio, meilleure défense du championnat. Dans un jour « sans », les acéistes ont manqué de créativité et de maîtrise pour poursuivre leur excellente série de victoires. Benjamin Leroy a même dû être très vigilant pour empêcher VA de marquer en seconde mi-temps (0-0). Bastia a fait chuter le Paris FC à Furiani grâce aux coups-de-pied arrêtés et à un doublé de Dominique Guidi ! Le défenseur du Sporting trouve le fond des filets sur un corner repris de la tête, puis récidive dans le temps additionnel de la première mi-temps. Cette fois, c’est après un coup franc mal repoussé par Demarconnay que Guidi fait le break à bout portant. Zacharie Boucher a sauvé les siens à plusieurs reprises sur les tentatives parisiennes, comme sur la tête de Bamba à la 65e minute. Le Paris FC se relance grâce à l’inévitable Moustapha Name et à un corner en fin de match. Boucher s’interpose ensuite entre Alfarela et le but pour préserver une victoire corse synonyme de maintien (2-1).

Pau a eu du mal ces dernières semaines contre les équipes du haut de tableau et a encore concédé le premier but contre Sochaux, qui poursuit son ascension. Kalulu, d’une frappe précise et croisée donne l’avantage aux Doubistes dès la 13e minute de la partie. Aaneba entre en jeu à la mi-temps pour aider les siens à garder cette avance. Pau a les meilleures situations depuis quelques temps et insiste, un coup franc de Koffi passe juste à côté de la cage de Maxence Prévot, tout comme le tir d’El Melali dans la foulée. Le FCSM gagne au bout du suspens et récupère la 4e place du championnat (0-1). La partie entre Le Havre et Grenoble a mis du temps à décoller. La première très grosse alerte arrive après le break, un but de Mathis Abline annulé pour une position de hors-jeu difficile à juger à la télévision. Abdoulie « Bamba » Sanyang, dans la forme de sa vie, est l’auteur du but qui débloque tout au Stade Océane. Il permet au GF38 d’être dans un fauteuil royal à quelques journées de la fin, grâce à cette réalisation qui récompense sa superbe semaine, et offre neuf points sur neuf possibles à son club (0-1).

Le classement de la Ligue 2 ici

Le Stade Gaston-Gérard a été le théâtre d’une partie complètement débridée entre Dijon et Guingamp. A la mi-temps : avantage de 3-0 pour le DFCO ! L’ouverture du score est signée Scheidler, encore lui, pour son douzième but de la saison grâce à la passe décisive de Dobre. Puis, mlgré les nombreuses tentatives bretonnes, Dobre double la mise de la tête sur corner. Ce même Dobre est à la retombée d’un dégagement de Guingamp, dans la surface, et marque d’une jolie volée bien équilibrée le troisième but dijonnais. En deuxième période, Sivis réduit l’écart après une période de domination guingampaise. Le latéral est à la retombée d’une remise de Gomis pour tromper Reynet juste devant lui. Une faute sur Muyumba dans la zone de réparation permet à Grenoble de revenir à une petite longueur sur un penalty de M’Changama. Enfin, Charles Abi installe la climatisation à Dijon d’une frappe lourde de loin sur une combinaison sur corner (3-3).

Nîmes a rapidement pris les devants contre une équipe de Rodez toujours à la recherche d’une première victoire en 2022. Une remise d’Omarsson pour Koné à la 18e, puis un centre de Sadzoute pour Omarsson à la 36e minute ont laissé les Nîmois avec un confortable avantage à la pause. Mais Rodez a de la ressource, à l’image de son milieu de terrain Bradley Danger. Il hérite du ballon dans la surface après la reprise, s’offre un petit festival pour éliminer un, puis deux Nîmois et marque au terme de l’action pour réduire l’écart. Célestine profite de la situation pour monter plus haut et se faire oublier par la défense des Crocos. Seul face au but, il frappe fort pour vaincre Bratveit et égaliser. Le RAF pousse et se procure de plus en plus d’occasions, mais ne trouvera pas les clés du succès. Pire encore, l’erreur de relance de Lionel Mpasi profite à Omarsson qui tire directement dans le but vide et rapproche Rodez de la relégation (3-2). Dunkerque et Amiens se séparent sur un match nul dans le Nord. Malgré de bonne occasions, notamment grâce à Majouga, l’ouverture du score se fait attendre à Tribut. Mohamed Ouadah frappe après un slalom mais ne parvient pas à cadrer devant Gurtner, très solide ce soir. Au final, c’est une mauvaise opération pour l’USLD, qui ne parvient pas à marquer et qui perd du terrain sur les non-relégables, malgré cette petite longueur reprise à Rodez (0-0).

Les scores :

Valenciennes 0-0 Ajaccio
Bastia 2-1 Paris FC (Guidi x2 / Name)
Pau 0-1 Sochaux (Kalulu)
Le Havre 0-1 Grenoble (Sanyang)
Dijon 3-3 Guingamp (Scheidler, Dobre x2 / Sivis, M’Changama, Abi)
Dunkerque 0-0 Amiens
Nîmes 3-2 Rodez (Koné, Omarsson x2 / Danger, Célestine)
(MATCH ARRÊTÉ) Nancy 0-3 QRM (Lambèse, Sabaly, Nazon)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications